fbpx

  • Accueil
  • Actu
  • Révolte : les Iraniennes tombent le voile

Révolte : les Iraniennes tombent le voile

Révolte : les Iraniennes tombent le voile
La révolte ne faiblit pas depuis la mort de Mahsa Amini en Iran.
 

Depuis le meurtre de Mahsa Amini, jeune femme kurde de 22 ans, par la police des moeurs, arrêtée le 16 septembre pour un port inapproprié du voile, l’Iran connaît un vaste mouvement de contestation populaire dirigé contre le régime, qui s’est répandu comme une traînée de poudre à travers tout le pays et au-delà de ses frontières. « Femmes, vie, liberté » : ces trois mots sont scandés partout dans le pays. Les Iraniennes, qui sont en première ligne dans les manifestations, se coupent les cheveux et manifestent tête nue, en signe de protestation et au péril de leur vie. Le mouvement a été rejoint par des hommes mais aussi des collégiennes, des lycéennes qui bravent le pouvoir. La répression du régime est brutale. Selon l’organisation Iran Human Rights (IHR), basée à Oslo, le bilan humain est de plus de 110 morts en Iran. Ce soulèvement des femmes iraniennes est soutenu dans le monde entier. Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté début octobre dans quelque 150 villes, notamment à Paris, Los Angeles, Toronto, en signe de solidarité. En France, des actrices et chanteuses françaises se mobilisent dans une vidéo devenue virale. On peut y voir Juliett e Armanet, Isabelle Huppert, Isabelle Adjani, Juliett e Binoche et bien d’autres, prendre des ciseaux sur fond de Bella Ciao et couper une mèche de leurs cheveux, symboles du soulèvement en Iran.

Depuis le meurtre de Mahsa Amini, jeune femme kurde de 22 ans, par la police des moeurs, arrêtée le 16 septembre pour un port inapproprié du voile, l’Iran connaît un vaste mouvement de contestation populaire dirigé contre le régime, qui s’est répandu comme une traînée de poudre à travers tout le pays et au-delà de ses frontières. « Femmes, vie, liberté » : ces trois mots sont scandés partout dans le pays. Les Iraniennes, qui sont en première ligne dans les manifestations, se coupent les cheveux et manifestent tête nue, en signe de protestation et au péril de leur vie. Le mouvement a été rejoint par des hommes mais aussi des collégiennes, des lycéennes qui bravent le pouvoir. La répression du régime est brutale. Selon l’organisation Iran Human Rights (IHR), basée à Oslo, le bilan humain est de plus de 110 morts en Iran. Ce soulèvement des femmes iraniennes est soutenu dans le monde entier. Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté début octobre dans quelque 150 villes, notamment à Paris, Los Angeles, Toronto, en signe de solidarité. En France, des actrices et chanteuses françaises se mobilisent dans une vidéo devenue virale. On peut y voir Juliett e Armanet, Isabelle Huppert, Isabelle Adjani, Juliett e Binoche et bien d’autres, prendre des ciseaux sur fond de Bella Ciao et couper une mèche de leurs cheveux, symboles du soulèvement en Iran.

Chercher un article

Les archives


La Newsletter Femmes.nc


En kiosque :

Femmes.nc est un site du Groupe Melchior. ©