Des paupières hautes en couleur

Partager :

Durant les fêtes, les couleurs viennent se poser sur nos paupières pour illuminer nos regards. Mais, pour qui n’a guère l’habitude d’en user, l’application de fards colorés peut vite tourner au désastre. Comment jouer des dégradés et des contrastes ? Petite leçon en trois couleurs phares…

Cuivre Tout en raffinement, les tons cuivrés contrastent à merveille avec les pupilles bleues ou vertes. On commence par marquer le contour de l’oeil avec un crayon brun en s’arrêtant au coin externe pour la partie inférieure. On applique ensuite un fard cuivré sur toute la paupière mobile, en atténuant l’intensité à l’approche de l’arcade. Teintez également la paupière inférieure en restant à proximité des cils. On termine par un petit coup de mascara brun pour les cils et l’on mise sur les tons nude pour le reste du visage.

Cuivre

Tout en raffinement, les tons cuivrés contrastent à merveille avec les pupilles bleues ou vertes. On commence par marquer le contour de l’oeil avec un crayon brun en s’arrêtant au coin externe pour la partie inférieure. On applique ensuite un fard cuivré sur toute la paupière mobile, en atténuant l’intensité à l’approche de l’arcade. Teintez également la paupière inférieure en restant à proximité des cils. On termine par un petit coup de mascara brun pour les cils et l’on mise sur les tons nude pour le reste du visage.

Turquoise

Jouant la carte de la sophistication, l’ombre à paupières turquoise n’a pas son pareil pour illuminer un regard sombre. Sur la paupière mobile, on applique le fard de couleur bleue, en estompant les contours. On passe ensuite un fard doré sur le coin interne de l’oeil. Dans le coin externe et en remontant légèrement vers l’arcade, on applique un bleu plus sombre que l’on fond avec le turquoise pour gommer la démarcation. On termine avec un peu de bleu intense sous la paupière inférieure et une touche de mascara noir pour intensifier le regard. À assortir, si l’on ose, avec une bouche rouge sang…

pp01

Irisé

C’est la grande tendance du moment ! Abandonnant les fards mats, on joue sur la transparence et la luminosité des pigments brillants que l’on étire du coin interne de la paupière mobile jusqu’aux tempes, pour un effet oeil de chat. Pour le reste du visage, on mise uniquement sur la palette des pastels et l’on reste très naturelle…

pp02



Partager :