© Modeling Bloomea

J’ai testé pour vous : le Bloomea, le nec plus ultra du soin visage

Partager :

Vous avez sûrement entendu dire qu'une fois que la peau était marquée par des vergetures, des séquelles d'acné ou des cicatrices, c’était cuit, on ne pouvait plus rien y faire, à moins de passer par la case très onéreuse du laser ou douloureuse de la dermabrasion. Et si cette affirmation était devenue complètement fausse grâce à l’ingénieuse machine signée Bloomea ?

Anne-Élodie Salza-Bonpays, gérante d’ELO Esthétique et figure de proue de cette nouvelle génération d’esthéticiennes high tech, a fait l’acquisition du robot Bloomea. Mis au point il y a dix ans par des chirurgiens esthétiques, cet appareil combinant trois actions est désormais adapté aux instituts de beauté. La séance type se déroule en trois phases : macro-exfoliation avec l’oscillation haute fréquence ; micro-vibrations renforcées par l’application d’une crème riche en élastine, collagène et acide hyaluronique ; enfin luminothérapie qui termine en douceur le soin. Cette technique de soin non-invasive et indolore a remporté quelques récompenses dont le prestigieux trophée de la « French Cosmetic Awards ». À tester, donc.

Qui a dit qu’il fallait souffrir pour être belle ?

Avec Bloomea doté d’embouts en silicone à usage unique, ainsi que les produits développés par la marque, Élodie procède de façon très méticuleuse.

La séance commence par une macro-exfoliation avec un embout spécifique. Elle fait plusieurs allers-retours sur chaque partie du visage. Le nombre de passages augmente au fil des séances pour aller plus en profondeur dans l’exfoliation. C’est le moment où la peau peut picoter un peu sous l’action du rouleau, mais qu’on se le dise : c’est largement supportable !

Puis c’est au tour de l’application d’une crème à l’acide hyaluronique pour hydrater la peau en profondeur, qu’elle masse ensuite sur tout le visage à l’aide du second embout, un petit rouleau massant en silicone qui libère des micro-vibrations. De cet embout s’échappent des rayons infrarouges qui accélèrent la régénération de la peau.

 

La séance coup d’éclat : ça donne quoi ?

Le résultat est véritablement bluffant : un lissage de l’épiderme, une atténuation des imperfections et un rapide effet peau neuve. J’ai pu constater l’effet lissant dès la première séance. Preuve à l’appui, l’esthéticienne m’a montré la différence entre les deux côtés de mon visage. La différence est palpable, c’est impressionnant d’efficacité.
Côté ridules sur le front, c’est simple : je n’en ai presque plus ! Et ça va de pair avec le fait que j’hydrate aussi mieux mon contour de l’œil. On dirait que Bloomea a donné un petit coup de real-life Photoshop à ma peau. Evidemment, il est conseillé de faire au moins six séances afin d’obtenir un résultat optimal voire une disparition totale des imperfections que vous ciblez.

Avant

Avant

Après

Après

  • Avant
  • Après
  • Avant

  • Après

  • Avant
  • Après

 Savoir +


Facebook : ELO Esthétique
Tarifs sur demande : 97 53 48

 

 



Partager :