Je retrouve ma ligne sans effort

Partager :

Même si votre ligne n’est pas le dernier de vos soucis, vous n’êtes pas prête à jeûner ou à vous enfermer des heures en salle de sport pour enfiler une taille 36. Gourmande, un brin paresseuse, les privations vous font horreur et, même si vous pouvez concevoir de faire quelques concessions pour vous sentir en accord avecvous-même, on ne vous fera pas, au nom du sacro-saint poids idéal, avaler des couleuvres, ni encore moins des substituts de repas.

 

Oui, mais alors comment gommer ce petit ventre qui pointe depuis quelque temps sous votre robe noire préférée ? Et cette peau d’orange qui marque de façon disgracieuse vos hanches ? Rien ne sert de s’affoler. Faites de votre flegme naturel un atout minceur imparable : en matière de régime et d’activité physique, la durée, plus que l’intensité, est votre meilleure alliée. Faire un régime sans s’en rendre compte Il est le chouchou de toutes les gourmandes soucieuses de leur ligne : savoureux, simple à appliquer et à respecter, le régime à faible indice glycémique entend bien vous faire maigrir sans restriction… ou presque. Le principe : distinguer les bons des mauvais glucides enprenant en compte leur indice glycémique ou IG. Ce dernier mesure la rapidité d’absorption des sucres par notre organisme : pour faire simple, plus un aliment provoque une sécrétion d’insuline rapide, plus son indice glycémique est élevé.

Pour déterminer l’IG d’un produit, on se référera à une table classant ces indices de 1 à 100, ce dernier chiffre correspondant à la mesure du pain blanc (à proscrire !). On considère que les aliments possédant un indice glycémique supérieur à 70 sont à éviter, que ceux situés entre 50 et 70 ont une charge glycémique modérée et que ceux classés en dessous de 50 présentent un IG faible. Parmi les aliments à IG élevé, on trouve les sucres, les farines blanches, le riz blanc, les pommes de terre et les boissons sucrées. Consommés en grande quantité, ils provoquent une augmentation du taux de sucre dans le sang et sont ainsi à l’origine d’une sécrétion d’insuline susceptible de provoquer une prise de poids. Parmi les IG faibles, on rencontre les céréales complètes, les riz complets, les pâtes peu cuites, les légumes verts, les lentilles, les fruits et nombre d’aliments riches en fibres… Retenu dans celles-ci, le glucose est libéré plus lentement et ne provoque pas de pic d’insuline. Révolutionnaire, cette distinction rend caduque la traditionnelle séparation entre sucres lents et sucres rapides ou l’idée que la perte de poids est affaire de calories : le régime à faible IG recentre notre attention sur la qualité des aliments absorbés et permet de maigrir tout en continuant à mitonner de bons petits plats pour toute la famille.

On se bouge en choisissant le sport qu’on aime

Non, il ne faut pas nécessairement souffrir pour être belle. Tant qu’à passer du temps à pratiquer une activité physique, autant y prendre plaisir. Escalade, ayurvéda, cardio-training, step ou équitation : l’important, c’est d’aimer. Vos efforts n’en seront que meilleurs et plus efficaces. Si vous n’avez aucune idée du sport qui vous conviendrait, n’hésitez pas à multiplier les expériences : beaucoup de salles et de clubs sportifs proposent des cours d’essai gratuits. N’ayez pas honte de ne faire que passer : tout le monde peut se tromper. Si vous vous sentez attirée par un sport mais que votre sédentarité ancestrale vous fait douter de vos compétences, commencez par une remise en forme progressive avant de sauter le pas : marchez au moins une heure par jour avant de penser à courir, montez les escaliers au lieu deprendre l’ascenseur et pensez de temps à autre à gravir les marches sur la pointe des pieds. Bref, mettez-vous en condition et sachez qu’en matière de sport, l’appétit vient aussi en mangeant.

5 Astuces pour tenir le coup

Mangez du chocolat ! Eh oui, pour éviter les frustrations, octroyez-vous un ou deux carrés de chocolat par jour.

Empiffrez-vous de légumes verts. Riches en fibres, ils augmententla sensation de satiété.

Une pomme et ça repart. Bourrée de pectine, la pomme est le meilleur des coupe-faim !

À midi, c’est carotte et céleri. Pour vos pauses repas et pique-niques, préférez les crudités aux charcuteries : très peu énergétiques, elles calment la faim et renferment de nombreux minéraux et vitamines.

Quand j’assaisonne, je me raisonne. Allez-y doucement sur les graisses en tout genre (huile, beurre, margarine) et misez sur les aromates pour rehausser la saveur de vos plats.



Partager :