Mais quelle taille je fais, à la fin ?

Partager :

Une escapade shopping ou un achat en ligne peut vite virer au cauchemar modesque si vous ne rentrez pas dans votre 38 habituel. Pas de panique ! Toutes les marques ne taillent pas de la même façon et il suffit de prendre ses mensurations pour ne plus se tromper.

Comme La femme chocolat, vous avez bien sûr pensé à vous tailler les hanches à la hache, avant de vous convaincre d’arrêter de manger jusqu’en 2022. Les yeux embués de larmes, vous reposez tant bien que mal en rayon le jeans de vos rêves qui ne veut décidément pas de vous, ni en 38, ni en 40 et pas plus en 42. Alors pourquoi les marques ne taillent-elles pas toutes de la même façon ? Et comment s’y retrouver pour choisir la bonne taille ? Suivez le guide…

Chacun ses standards

Les fashionistas, habituées à écumer tous les magasins qu’elles croisent sur leur chemin, auront sans doute remarqué qu’un 38 chez l’un équivaut à un bon 42 chez un autre. Cette différence de taille s’explique par le fait que les marques n’ont pas toutes les mêmes standards. En effet, de façon générale, les enseignes américaines voient plus large que les marques européennes notamment, car elles se basent sur les mensurations moyennes de leurs clients.

Les tailles varient donc d’un pays à l’autre, mais également en fonction du standing de la marque. Les enseignes de moyenne gamme ou très bon marché ne fabriquent pas leurs modèles selon les mêmes mensurations que les marques haut de gamme. Pas facile en effet de trouver des vêtements au-delà de la taille 42 chez ces dernières qui, souvent, taillent petit et ciblent une clientèle plutôt menue à la silhouette longiligne. De là à dire que les femmes aux formes voluptueuses sont volontairement bannies de ces enseignes, il n’y a qu’un pas que l’on pourrait franchir…

Mesurez-vous !

Bref, avec tout ça, vous ne savez toujours pas si vous devez vivre toute nue ou opter pour des vêtements XL. Pour être certaine de choisir des vêtements qui vous siéent à merveille, le meilleur moyen est encore de prendre vos mensurations. Ce sont le tour de poitrine, le tour de taille et le tour de hanches que l’on mesure le plus souvent.

Munissez-vous ainsi d’un mètre souple et, déshabillée, faites le tour de votre poitrine sans l’écraser, puis procédez de même avec votre taille et vos hanches. Notez vos mensurations et faites en sorte de les garder avec vous en virée shopping. Avec ces précieuses données, vous pourrez faire face à tous les profils en demandant simplement aux vendeurs à quelles mensurations correspond telle taille.

Un soutien-gorge bien ajusté

Beaucoup de femmes et de jeunes filles portent des soutiens-gorge trop petits ou trop grands pour leur poitrine, faute de connaître précisément leur taille. Si vous êtes trop pudique pour demander les conseils d’une vendeuse en lingerie, vous pouvez aussi vous mesurer vous-même. Dans un premier temps, calculez le tour de dessous de poitrine (ou tour de dos) en vous tenant bien droite, et faites passer le mètre juste en dessous de vos seins. Si votre tour de dos est compris entre 68 et 72 cm, votre taille est de 85, entre 73 et 77, elle est de 90 et entre 78 et 82, elle est de 95… Mesurez ensuite votre bonnet en plaçant le mètre à la pointe des seins et faites le tour de la poitrine. La différence entre cette mesure et celle du tour de dos vous indiquera votre taille de bonnet. Ainsi, par exemple, une différence de 13 cm équivaut à un bonnet A, une différence de 15 cm à un bonnet B et une différence de 17 cm à un bonnet C… Vous avez désormais toutes les clés en main - ou faudrait-il dire les tailles ? - pour ne plus jamais vous retrouver désemparée en magasin ou sur un site en ligne ! 



Partager :