© CC/Everypixel

© CC/Everypixel

Slow cosmétique : cap sur le "low poo"

Partager :

Comme la slow food, le slow cosméto veut nous ancrer dans le présent en nous rendant plus conscient de ce qui entre dans notre corps.

Finies les crèmes bourrées de phtalates et autres parabens, les femmes veulent des pommades douces pour leur santé. Avant de vous lancer dans la réalisation de vos propres produits de beauté ou d’hygiène pour la maison, vous pouvez commencer par choisir un savon à la place du gel douche, dans un emballage en carton plutôt qu’un film plastique.

Avec le slow cosméto, on fait en plus quelques économies bienvenues et on gagne du temps. Certaines sont même passées au low poo : elles rééduquent leur fibre capillaire en espaçant progressivement les shampoings. Résultat, leur chevelure de Raiponce s’en passe de mieux en mieux et le shampoing, non moussant, devient un soin exceptionnel, au mieux une fois par semaine... Les plus extrémistes iront jusqu’au No Poo... À vous de voir. 

Un low poo vraiment doux


 

Ne tentez pas les formules trop agressives à base de bicarbonate de sodium et de vinaigre. Essayez plutôt ça :

▶ 2 cuillères à soupe de farine de pois chiche

▶ cuillères à soupe d’eau

▶ 1 cuillère à café d’aloé verra

▶ Appliquez cette pâte, tête en bas, en commençant par la nuque, les cheveux bien démêlés en amont. Massez le cuir chevelu puis rincez abondamment en continuant le massage. Démêlez vos cheveux mouillés avec une brosse à picots, puis, une fois secs, brossez les énergiquement pour retirer d’éventuels petits résidus.

Et le no-poo dans tout ça?




Partager :