Baby moon, la lune de miel des futurs parents

Partager :

Avant l'arrivée de leur bébé, certains couples s'organisent une lune de miel pour se retrouver en amoureux. On vous dit tout sur cette nouvelle tendance.

Si la naissance à venir d'un enfant est évidemment un immense bonheur, c'est aussi un véritable bouleversement qui s'accompagne de mois sans sommeil, de stress et d'une nouvelle vision du couple. Pour relâcher la pression avant le jour J, de plus en plus de futurs parents sont séduits par la « baby moon ». Contraction de « baby » et de « honey moon », cette tendance consiste à réaliser une escapade amoureuse avant l'arrivée du nourrisson. C'est en somme la cousine de la traditionnelle lune de miel ! Très populaire aux États-Unis, cette tendance invite les futurs parents à se retrouver et à se ressourcer à l'occasion d'un séjour dédié.

Éviter le « baby clash »

Bien qu'il ne faille pas vraiment de raison pour s'envoler vers d’autres contrées, les adeptes de la baby moon mettent en avant les bienfaits de ces instants de détente pendant la grossesse. Alors que les futurs parents subissent une forte pression, ces retrouvailles auraient une véritable fonction préventive pour éviter le « baby clash ». Car entre fatigue, stress, et angoisses, l'arrivée d'un nourrisson met le couple à rude épreuve. Renforcer les liens amoureux en amont est donc essentiel pour surmonter les défis à venir. Et tant qu'à faire, autant que ce soit dans un décor idyllique !

Un séjour sur-mesure

Alors qu'une multitude de voyages conçus tout exprès pour cette occasion sont proposés aux États-Unis, le choix est plus restreint chez nous. Il faudra donc concevoir vous-même votre escapade en tenant compte des activités déconseillées aux femmes enceintes. Mieux vaut ainsi privilégier une destination peu lointaine et programmer quelques jours de farniente pour vous faire chouchouter.

https://www.instagram.com/p/BqqTmTyHgpS/

Envie d'un week-end romantique avec SPA et gastronomie ? Outre les interdits alimentaires habituels, il faudra par exemple choisir judicieusement où barboter. Tandis que le hammam et le sauna sont à éviter, la vapeur et la chaleur pouvant provoquer des contractions chez certaines futures mamans, les bains à remous sont possibles, à condition qu'ils ne soient ni trop forts, ni trop chauds. De même, tous les massages ne sont pas conseillés aux femmes enceintes puisque certaines huiles essentielles comme la lavande peuvent elles aussi déclencher le travail.
À l'heure de choisir votre destination, demandez conseil à votre médecin ou à votre sage-femme.

Le bon timing

Qui dit grossesse, dit toutefois effets indésirables. Pour limiter les risques, il faut donc choisir sa période de voyage avec soin. Oubliez les trois premiers mois durant lesquels les nausées auraient tôt fait de gâcher ces moments de détente. Quant aux deux derniers mois, ils sont trop proches du terme pour se permettre de longs déplacements et interdisent de toute façon de prendre l'avion. Dès lors, c'est le deuxième trimestre de grossesse qui est le plus propice pour organiser une baby moon ! D'autant plus qu'une fois les difficultés des premiers mois oubliées, les femmes enceintes s'ouvrent à leur sensualité.
Histoire de ne pas être pris au dépourvu, pensez en revanche à emporter avec vous tout votre dossier de grossesse (doubles des échographies et prises de sang).



Partager :