© CC / Everypixel

La sexualité après bébé

Partager :

Dans notre société où l'exigence d'être une Wonderwoman s'inscrit en filigrane dans tous les codes, la reprise de la sexualité - où devenir à nouveau une Wonder-Amante - après l'accouchement n'échappe pas à la règle !

Probablement pour prouver qu'elles sont à la hauteur de toutes les missions qui leur sont confiées, les femmes sont archi-exigeantes avec elles-mêmes. Chef d'entreprise et excellente maîtresse de maison, mère dévouée et amante décoiffante, les oxymores ne finissent plus de qualifier les femmes du 21e siècle !

Oui, mais voilà... On a décidé de faire le grand saut et bébé est là après 9 mois passés à voir son ventre s'arrondir, ses hanches s'élargir, des vergetures apparaître, la peau d'orange déformer ses cuisses, pour une grande cause, bien sûr. Et puis, l'accouchement, la blessure intime, l'indicible... Qu'il s'agisse d'un accouchement normal, d'une déchirure périnéale, d'une épisiotomie, d'une césarienne, la cicatrisation de la chair est souvent bien plus rapide que celle de l'esprit.
Nous voilà fraîchement maman d'un merveilleux bébé vers qui les attentions se portent, tandis que chez nous tout coule : les larmes, les seins, le ventre, le périnée et les hormones ! Dans le miroir, il ne reste que ce corps changé, douloureux, trop mou, si triste.
Il faut souvent plusieurs mois, avant de ré-apprivoiser ces formes, nous donnant parfois l'impression d'être à nouveau dans les tourments de l'adolescence ! Ajoutés à cela, le manque de sommeil, les bons (ou pas !) conseils des proches, le regard de son amoureux qui change.
Eh oui, chéri aussi nous regarde différemment. Il voit en nous, avec beaucoup d'amour et de tendresse, la maman qui allaite et prend soin de sa douce progéniture. La tigresse ardente de la nuit s'est fait la malle !

sante mai sexualite bebe

Ré-apprivoiser son corps

Le "Devenir Parent" prend toute sa mesure, à la fois merveilleux et dévastateur. Un chantier émotionnel et physique du post-partum, somme toute, physiologique. Et surtout, transitionnel ! Au fil des nuits, on s'accommode, on prend le rythme, on identifie plus facilement les besoins de bébé... Reste à se réconcilier avec ce corps. Lors de la visite post-natale, la question trotte dans toutes les têtes sans qu'elle n'ose franchir les lèvres des patientes : « Alors ce vagin ? a-t-il survécu ? » Entendre un professionnel, qui en vu d'autres, vous dire que vous avez une belle cicatrisation, et que votre périnée s'est plutôt bien remis du tsunami de 3,5 kilos qui l'a traversé, même s'il faudra compter quelques séances de rééducation pour retrouver une fonctionnalité parfaite, quel réconfort !
Une contraception, quelques exercices pour se réapproprier ses muscles et travailler sa posture, et déjà, la reprise de la sexualité s'envisage plus facilement.

Un nouvel équilibre

Il n'en reste pas moins que la libido est toujours dans les chaussettes. Bébé est omniprésent. Les moments de couple sont rares, si bien qu'il peut-être nécessaire de se bousculer un peu : se lever le matin avec au programme, douche, brossage de dents, queue de cheval dynamique, crème-qui-fait-joli-le-teint, et baume à lèvres le tout en 5 minutes chrono ! Voilà déjà le retour de wonderwoman ! Et si chéri prend le soin de remarquer cette jolie nuque dégagée, dont la douceur et le parfum sont enivrants, alors le chemin vers la sexualité se dessine... Devenir un artiste du toucher, découvrir les nouvelles zones érogènes de ce corps différent, l'éveiller au désir sans jamais le brusquer. Certains couples découvrent, après bébé, l'art de faire l'amour autrement. De caresses en baisers, de compliments en gestes tendres, la libido renaît.

Et si ça ne vient pas


Il est possible que le retour à une libido habituelle prenne jusqu'à 6 mois après l'accouchement. L'allaitement, la contraception, le vécu de la grossesse et de l'accouchement, mais aussi le travail, l'histoire personnelle, influent sur la sexualité.
Quelquefois, des jeux de séduction simples, remettent à l'oeuvre les amants : dîners érotiques à la maison, dégustations à l'aveugle... Les possibilités n'ont de limites que l'imagination. Les mots d'ordre sont douceur, patience et communication... Aucun impératif, juste un zeste d'autodérision, beaucoup d'amour et de confiance.
Pour certains couples, la reprise de la sexualité est empêchée par un traumatisme psychologique ou physique plus important, nécessitant une prise en charge médicale et/ou psychologique. Selon l'origine du trouble, une consultation médicale avec une sage-femme, un gynécologue, un sexologue ou un psychologue peut s'avérer nécessaire.
Profitez des séances de rééducation périnéale pour en parler !


Par A. Ducandas, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 



Partager :