Le sexto est un atout érotique à maîtriser sur le bout des doigts

Le sexto est un atout érotique à maîtriser sur le bout des doigts

Les règles d'or du sexto

Partager :

Les mots doux, c'est bien gentil, mais ce n'est pas de cette façon que vous ferez monter la température chez votre partenaire. Pour pimenter sa vie de couple ou faire languir sa prochaine conquête, le sexto est un atout érotique à maîtriser sur le bout des doigts…

« Livrez-vous, Eugénie ; abandonnez tous vos sens au plaisir ; qu'il soit le seul dieu de votre existence ; c'est à lui seul qu'une jeune fille doit tout sacrifier, et rien à ses yeux ne doit être aussi sacré que le plaisir ». Qu'il est loin le temps où, comme le Marquis de Sade, on écrivait des missives enflammées pour susciter le désir de l'être aimé. Au XXIe siècle, loin de ces envolées lyriques, c'est à grand renfort de SMS coquins ou érotiques que les amoureux s'échauffent le corps et l'esprit. Petit mode d'emploi du sexting.

Règle n° 1 : suggérer plutôt que dévoiler

Halte-là ! Si les mots les plus crus ou les poses les plus triviales vous viennent à l'esprit en pensant au sexto, on vous arrête tout de suite. Le texto coquin est, par définition, non pas pornographique mais érotique. Il doit suggérer vos envies ou aiguiser le désir de son destinataire mais certainement pas être vulgaire. Les sextos sont en fait des préliminaires à distance.

Dans vos échanges incandescents, vous pouvez évidemment exprimer vos fantasmes mais à la condition qu'ils soient partagés par votre interlocuteur. Il ne faut pas en effet oublier que le but est de titiller votre partenaire, non pas de l'effrayer. Quant à savoir s'il faut accompagner vos petits mots d'une photo suggestive, vous seul pouvez le décider. Évitez quoi qu'il en soit de vous photographier en plein jour avec le flash : le résultat risque de ne pas être à votre avantage. Privilégiez un lieu feutré, une lumière tamisée et prenez une pose lascive. Enfin, n'utilisez pas d'abréviations ni de smileys, et relisez-vous, car, même dans le feu de l'action, les fautes d'orthographe ne sont guère très sexy !

sexto02

Règle n° 2 : choisir le bon timing

Une fois les mots minutieusement choisis, trouvez le bon timing. Il y a en effet peu de chances que vous fassiez bouillonner votre destinataire de désir lorsqu'il déjeune avec son patron ou lorsque ses parents lui rendent visite. Le mieux est d'envoyer vos plus brûlants SMS à des instants bien ciblés, par exemple l'après-midi lorsque votre moitié est en réunion ou en train de boucler un dossier de dernière minute. Votre sexto fera divaguer son esprit le temps d'un instant et exaltera ses sens en un quart de tour. Nul doute que vos retrouvailles seront explosives !

Règle n° 3 : prendre conscience des risques

Si vous faites partie des 34 % de Français coutumiers des sextos ou des 15 % d’adeptes des photos coquines, soyez tout de même conscient des risques que cela implique. L'art de l'érotisme par smartphones interposés peut aussi engendrer de vilains désagréments. En envoyant une photo de vous en petite tenue, vous prenez le risque que votre correspondant soit un jour mal intentionné. Il n'est en effet malheureusement plus si rare de voir d'anciennes conquêtes publier les photos très intimes de leur ex sur les réseaux sociaux, par vengeance ou simplement par malveillance. Un phénomène appelé « revengeporn » qui prend de plus en plus d'ampleur… Choisissez donc avec soin votre partenaire de sexting. Et avant d'appuyer sur « envoyer », vérifiez aussi le nom du destinataire. Il ne manquerait plus que vos parents reçoivent par erreur votre SMS coquin…

 



Partager :