Savoir dire non

Partager :

Votre amoureux vous a demandé de varier les plaisirs et vous êtes réticente ? N’hésitez pas à dire non ! mais prenez également le temps de la réflexion et surtout, discutez.

Est-ce que sous la couette tout est possible ? Pourquoi pas mais à une seule condition : être deux à désirer les mêmes choses. Dans ce domaine, impossible de se forcer au risque de voir sa relation tourner au fiasco, voire de perdre sa libido ! Ce qui, vous en conviendrez, serait bien dommage. « Pendant cinq ans, Paul et moi nous sommes merveilleusement bien entendus sur le plan sexuel. Mais au fil du temps, nous avons fait l’amour de moins en moins souvent. Je ne me suis pas inquiétée, c’est une évolution normale dans un couple, confie Elisabeth. Sauf que Paul a eu envie “d’autre chose”. Mais je n’étais vraiment pas prête à réaliser son fantasme. J’ai même été choquée par sa demande. Le problème, c’est qu’il l’a très mal vécu. Nous avons commencé à nous disputer régulièrement. Mais je n’ai jamais pu accepter de lui “offrir” ce qu’il désirait. » Le problème, c’est qu’Elisabeth en vient à culpabiliser de n’être pas capable de rendre son homme « heureux » sexuellement. Et que Paul vit très mal cette frustration. « Nous avons fini par rompre. Mais je ne pouvais absolument pas me forcer à faire des choses qui ne me correspondaient pas. »

Alors oui, avec le temps, nos ébats sont souvent moins hot, et vouloir pimenter sa vie sexuelle est normal. Mais il faut avant toute chose que les deux partenaires soient sur la même longueur d’onde. Dans le domaine de la sexualité, la seule limite est le respect de soi. Cette notion est on ne peut plus personnelle, chaque individu fixant ses propres limites en fonction de ses envies, de son éducation, de sa culture, de ses tabous... À partir de là, tout ce qui, pour nous, heurte le respect que l’on a de soi, doit être refusé.

Le dialogue doit être la base de la relation. Le danger est de voir la femme accepter des pratiques qui ne lui plaisent pas par peur de voir son conjoint « aller voir ailleurs ». Ou par culpabilité. Car, il n’y a encore pas si longtemps, la femme devait satisfaire son époux même au mépris de son propre plaisir… Autre risque, que la femme ait l’impression qu’en refusant un acte, elle dit à l’autre « Je ne t’aime pas ». Mais dire « oui » à tout, n’est en rien une preuve d’amour.

S’AIMER, C’EST SE RESPECTER

On peut aussi prendre le temps de la réflexion. Peut-être n’avez- vous simplement jamais songé à certaines choses. Vous aurez donc tendance à refuser de prime abord. Mais, en plus du respect de soi, tout est question de contexte, d’amour et de confiance. « Un soir, mon mari m’a dit qu’il aimerait qu’on se fasse des petites “mises en scène ”. Sur le coup, j’étais assez perplexe. Mon premier sentiment a été qu’il n’avait plus envie de moi, que je ne lui plaisais plus, raconte Maddy. Nous avons discuté longuement. Il m’a rassurée en me précisant que son désir pour moi était toujours là, mais qu’il avait envie qu’on varie les plaisirs, qu’on s’amuse. Petit à petit, nous nous sommes mis à pratiquer des jeux coquins de temps à autre. J’ai été la première surprise : ça me plaisait beaucoup ! Et notre relation sexuelle est aujourd’hui totalement épanouie. » Le plus souvent, dans le cadre d’une relation sentimentale, le refus d’une pratique particulière ne compromet pas le couple. Dans le cas contraire, il est vraisemblable qu’un déséquilibre existait déjà. Ce qui est primordial, c’est de verbaliser tout ça, pas au moment du rapport sexuel, mais en dehors, quand la tension est moins forte.

Et pour conclure, une petite phrase de Jacques Salomé, célèbre psychosociologue : « Dans un couple, peut-être que l’important n’est pas de vouloir rendre l’autre heureux, c’est de se rendre heureux et d’offrir ce bonheur à l’autre. » À méditer…

RAVIVER LA FLAMME

Quelques petits conseils pour sortir son couple de la routine

Variez les ambiances

L’érotisme, c’est avant tout l’ambiance. Pour raviver la flamme au lit, rien de tel qu’une ambiance travaillée. Déco, musique douce, lumière tamisée, senteurs parfumées, il faut tout faire pour retirer de la tête de votre cher et tendre que c’est cette même chambre que vous partagez chaque nuit. Ce soir, il s’agit d’un sanctuaire consacré au sexe.

Embrassez-vous

Personne ne peut nier le caractère érotique du baiser. Après des années de relation, on a pourtant tendance à l’oublier. Ne ratez donc pas une occasion de vous embrasser et notamment au lit. Les mains et le corps suivront automatiquement...

Essayez les jeux de rôle

Au cours d’une relation, il arrive un moment où le désir s’émousse et où l’on manque d’inspiration pour varier les plaisirs au lit. Ne baissez pas les bras et laissez libre cours à vos fantasmes et à ceux de votre partenaire. Inventez des scénarios à l’infini, des jeux de rôle amusants. Jouez le jeu, vous ne le regretterez pas.

Utilisez des accessoires coquins

Non, il n’est pas question d’accessoires de torture. Mais inviter un ou deux jouets dans votre lit, ne serait-ce qu’un foulard pour accrocher les poignets ou les chevilles, peut rapidement devenir émoustillant. Apprenez à manipuler ces accessoires, à vous en servir pour votre plaisir à tous les deux.

Massez-vous

Pour pimenter les préliminaires, rien de tel que le massage érotique. Avec ou sans huile, laissez glisser vos mains sur le corps de l’autre, en rythme avec vos désirs. Pour rendre la chose un peu plus chaude et érotique, utilisez de la cire de bougie de massage. Sensations garanties



Partager :