Le trousseau de naissance

Partager :

Bébé est bientôt là. C’est la frénésie à la maison. Il faut repeindre les murs, acheter le lit, préparer le sac pour la maternité… tout en enchaînant les ateliers de préparation à l’accouchement et les rendez-vous médicaux. Si au milieu de ce planning chargé de future maman vous trouvez le temps de créer quelques petits accessoires pour votre nourrisson, c’est gratifiant, joli, et puis, c’est un cadeau fait par maman.

La déco recyclo

LE MOBILE

Le mobile est l’accessoire déco incontournable dans la chambre de bébé. On évite de le mettre dans le lit, c’est un lieu de sommeil, pas d’éveil.

C’est l’occasion de recycler quelques petites choses. Vous avez une collection de coquillages ramassés au fur et à mesure de vos sorties plage, du temps où vous n’étiez pas encore une future maman ? Au lieu de les laisser prendre la poussière, transformez-les en un joli mobile ! Les peindre de belles couleurs éveillera l’attention de votre bambin. Attention à parfaitement les fixer, que votre tchoupi n’attrape pas le mobile, tire dessus, casse le fil et gobe un coquillage.

Vous avez des chutes de tissu et de papier ? bingo ! Vous pouvez fabriquer un joli nuage fourré de coton ou de mousse pour coussins, faire des grues en origami ou des étoiles, des coeurs, des grenouilles, à votre guise.

tr01LA VEILLEUSE

Durant la nuit, bébé va vous réclamer pour téter, voire pour être changé. Plutôt que d’allumer toutes les lampes et de réveiller toute la maisonnée, fabriquez une jolie veilleuse. Ici aussi, avec des petites choses qui traînent, vous pourrez créer une belle lumière douce : une lampe led adhésive ronde, un bocal en verre, un sujet (poupée, bibelot, coquillages)... Créez le décor de votre choix, collez le bocal sur la lampe led et le tour est joué ! Pour allumer la veilleuse, il suffira d’appuyer dessus !

Une guirlande lumineuse de faible intensité peut devenir une veilleuse idéale. À intégrer dans un bocal décoré ou peint, dans un nounours, une broderie…

Le change écolo

tr02LES LINGETTES

Les cotons, ça pollue, les lingettes, encore plus. Et on ne veut pas laisser une planète couverte de lingettes sales à nos enfants. Alors on se lance dans la couture. Avec une machine à coudre, ça va beaucoup plus vite, mais à la main, c’est faisable.

Les accessoires :

Des carrés de 10 x 10 cm de tissu absorbant (une serviette de bain recyclée, des langes en bambou biologique) ◊ Des carrés 10 x 10 cm de tissu imprimé en coton ◊ Matériel de couture.

Comment procéder

Épinglez un carré de tissu absorbant et un carré de tissu imprimé endroit contre endroit. Cousez à 5 mm du bord tout autour en laissant un espace de quelques centimètres pour pouvoir retourner la lingette. Coupez les coins en biais, retournez votre ouvrage en ressortant bien les angles, avec une baguette par exemple. Refermez l’ouverture, soit en cousant avec votre machine tout le tour de la lingette de nouveau à 5 mm du bord, soit à la main juste en rebouchant l’ouverture. Vous pouvez intégrer une languette de tissu qui dépasse pour les étendre plus facilement. Vous pouvez trouver le contenant avant de créer vos lingettes et ainsi adapter la taille de vos lingettes à votre boîte.

tr03LE LINIMENT

Maintenant que vous avez de belles lingettes, vous pouvez nettoyer les fesses de votre bébé avec de l’eau (le mieux), ou bien avec du liniment biologique fait maison. Tendance depuis quelques années, le liniment a en effet des vertus pour le siège de bébé : il le protège de l’acidité de ses besoins, il est donc effi cace pour préserver des érythèmes fessiers. Mais le liniment n’est pas un produit nettoyant, et il ne convient pas si le bébé souffre déjà d’un érythème fessier. Il est essentiel de respecter les dosages, l’eau de chaux peut être corrosive si elle est mal dosée. Enfi n, les produits faits maison se doivent d’être gardés à l’abri de la lumière et de la chaleur, et pas plus d’un mois. Faites donc vos préparations à petites doses. Et n’ajoutez jamais d’huiles essentielles !

Ce dont vous avez besoin :

Une dose d’huile biologique pressée à froid (olive ou sésame) ◊ Une dose d’eau de chaux dans une bouteille fermée, à ouvrir au dernier moment lors du mélange.

Comment procéder

Mélanger les deux ingrédients. Laissez reposer votre liniment 24 à 48 heures pour vérifi er que la réaction chimique a bien eu lieu. Si votre liniment est onctueux, doré, avec une fi ne couche d’huile qui surnage, c’est bon. Si le mélange n’est pas homogène, la saponifi cation n’a pas eu lieu, ne l’utilisez pas.

Vous pouvez ajouter quelques copeaux de cire d’abeille : ◊ 1 g de cire pour 25 ml d’huile. Faites fondre la cire d’abeille dans l’huile d’olive au bain-marie.

Lorsque la cire a fondu, mixez l’huile, la cire et l’eau de chaux, puis versez le tout dans une bouteille à bouton pressoir. Respectez les mêmes conseils : laissez reposer votre liniment 24 à 48 heures pour vérifi er que la réaction chimique a bien eu lieu.

Le doux dodo

LA TURBULETTE

Le bébé, selon les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé, doit dormir sur le dos, dans un lit à lui, sur un matelas dur, sans doudou, nounours, tour de lit ou couverture. La prison quoi. L’accessoire essentiel est alors la gigoteuse ou turbulette. Un sac de couchage pour bébé qui lui permet d’être couvert toute la nuit même s’il bouge dans tous les sens. Alors si vous avez envie de vous lancer dans la couture, allumez la machine, c’est parti ! Les tutoriels et patrons ne manquent pas sur la Toile. Avec ou sans fermeture à glissière, avec l’ouverture sur le devant, sur le côté, avec des décos, chaude et épaisse, fi ne et légère… Le détail du tutoriel serait trop long à reporter sur papier, mais rassurezvous, futures mamans (ou papas d’ailleurs) et couturiers et couturières débutants, réaliser une turbulette est à la portée de toutes les volontés.
tr04



Partager :