• Femmes
  • Grand Angle
  • Qui est Lisa Blair, la skippeuse de l'équipage Dove-Défi des filles ?

Cinq (bonnes) raisons de s’essayer à l’hypnose

Partager :

L'hypnose est un domaine qui divise. Certains y croient dur comme fer, d'autres non. Toujours est-il que cette méthode est utilisée pour soigner bien des maux, physiques comme psychologiques. Alors, dans quel cas y recourir ?

Officiellement enseignée à la faculté de médecine depuis 2001, reconnue comme une technique médicale par l’Ordre des médecins depuis 2005, l’hypnose médicale fait de plus en plus d’adeptes. À mi-chemin entre le sommeil et l’éveil, elle permet d’accéder à son inconscient et de le reconditionner. Ou plutôt de l’enrichir. On y arrive en fixant un objet, en évoquant un souvenir agréable ou par le biais d'une simple conversation. Évidemment, l’hypnose ne se substitue pas aux traitements médicaux. Il s’agit plutôt d’une approche complémentaire globale qui en renforce les effets ou aide à mieux les tolérer. Et la bonne nouvelle, c’est que tout le monde peut entrer dans un état hypnotique (à condition évidemment de le vouloir) et que cet état ne présente aucun risque. Généralement pratiquée par des médecins, psychiatres et psychologues, elle aiderait à guérir en touchant directement notre subconscient.

1. Arrêter de fumer

Cette thérapie est particulièrement adaptée aux troubles du comportement en général et aux addictions en particulier : tabac, cannabis, alcool, mais aussi gras, sucre, café, jeux, ordinateur...

Comment ça marche ?

Quand la volonté et les patchs ne suffisent pas à arrêter de fumer, il est tout à fait possible de se tourner vers l'hypnose pour dire stop à la cigarette. Souvent vue comme un dernier recours, cette technique permettrait au fumeur un réel sevrage. Ici, l'hypnose va servir à détourner votre esprit de l'envie de fumer, et vous aider à vous "reprogrammer", pour ne plus réfléchir à votre journée en terme de cigarettes (une à la pause-café, une en début d'après-midi, une à la sortie du travail, etc...).

2. Être moins angoissé

L’hypnose peut être d’un grand secours contre le stress et tous les symptômes qui l’accompagnent, des troubles du sommeil aux attaques de panique, en passant par les maux de tête, de dos, de ventre.

Comment ça marche ?

La gestion du stress est l'une des applications les plus demandées de l'hypnose, notamment pour se débarrasser de symptômes tels que l'anxiété, ou encore les insomnies. Son action relaxante permet de réduire l'impact des agents stressants. Et surtout, cette pratique permet d'aider le patient à retrouver la sérénité ressentie pendant les séances d'hypnose pour l'appliquer à n'importe quelle situation de stress à laquelle il pourrait être confronté.

3. Avoir une sexualité au top

Les troubles sexuels sont la plupart du temps causés par des facteurs psychologiques que l’hypnose médicale permet de comprendre et de dépasser.

Comment ça marche ?

La stratégie thérapeutique repose sur l’imagerie (visualiser la possibilité d’une pénétration ou d’une érection par exemple) ou sur des suggestions indirectes type métaphores. But : désactiver les freins au désir et au plaisir, désamorcer l’obsession de l’échec à répétition ou de la douleur, voire reconstruire l’image de soi, en enlevant les pensées négatives (trop grosse, trop maigre).

4. Gérer ses phobies

Vaincre les phobies qui nous gâchent la vie est une autre application de l'hypnose particulièrement utile.

Comment ça se passe ?

Que ce soit pour lutter contre la peur de l'eau, de l'altitude ou encore celle des araignées, l'hypnose anti-phobie fonctionne plus ou moins comme l'hypnose contre le stress, puisqu'elle aide à placer le patient dans un état de relaxation profonde. Le praticien va ensuite l'aider à supprimer la réaction phobique, et la remplacer par une réponse plus logique et pratique.

5. Aider à l’amaigrissement

L'hypnose est souvent prescrite en cas de surpoids. L'objectif ? Modifier le rapport que la personne entretient envers la nourriture, changer sa perception.

Comment ça se passe ?

L'hypnotiseur peut ainsi aider son patient à développer de nouveaux automatismes, comme celui de remplacer la junkfood par une alimentation équilibrée. Quelques séances peuvent suffire pour "lancer la machine". Elles pourront ensuite être suivies par des séances "d'entretien", qui vont renforcer leur effet et garantir une durée dans le temps.



Partager :