© Stéphane Ducandas

5 questions à Lévina Napoléon, Miss Nouvelle-Calédonie 2017

Partager :

L'élection de Miss Nouvelle-Calédonie arrive à grands pas. Samedi 15 septembre l'Arène du Sud de Païta sera le théâtre d'une compétition qui désignera celle qui représentera le Caillou lors de l'élection Miss France.  La soirée sera à suivre en direct sur Calédonia, à 20H. Retour sur la folle année de règne de Lévina Napoléon, Miss Nouvelle-Calédonie 2017.

Calédonia : Lévina, cette année de Miss s'est-elle passée comme tu l'avais imaginé ?

Lévina Napoléon : Merveilleusement bien. J’ai adoré mon année de Miss, je n’aurais jamais pensé que cela allait bouleverser ma vie. Avant d’être sélectionnée, j’étais une jeune fille assez timide et réservée. Il ne fallait pas me dire « Tu viens, on sort ce soir », mon noyau familial me suffisait largement. J’ai grandi dans une famille avec des valeurs simples.Mes amis proches me considéraient plus comme « la princesse dans son royaume » et me surnommaient déjà « La Miss ». Et puis un jour, sans m’avertir, ils m’ont notifié sur les réseaux sociaux. Le Comité Miss Nouvelle-Calédonie m’a ensuite contacté et c’est à partir de ce moment que tout a commencé. Je me suis lancée dans ce challenge, pour me découvrir tout en relevant des défis personnels. Aujourd’hui je suis fière d’avoir pu faire ce grand pas en avant, j’ai acquis plus de maturité et je me sens une « Wonder Women », une combattante, une femme indépendante.

La prise de confiance en moi s’est déroulée en plusieurs étapes : 

  • 1ère étape : L’aventure en tant que candidate.
    Elle m’a permis de travailler sur moi, la façon dont je m’exprimais, affronter les regards des autres ainsi que les critiques des gens. L’humilité est l’une de mes forces, c’est ce qui m’a permis d’arriver là où j’en suis actuellement.
  • 2ème étape : Mon couronnement, Miss Nouvelle-Calédonie 2017. Afin de participer aux différents événements liés à mon titre, il m’a fallu beaucoup d ‘organisation, ce qui n’est pas mon fort.
  • Dernière étape : Le meilleur pour la fin, l’aventure Miss France 2018: La première fois pour moi, fille de Pouembout, que je prenais l’avion.
    J’ai fait de belles rencontres pendant cette formation : Sylvie le Tellier, Miss Martinique, Miss CORSE, Miss Tahiti, Miss Réunion, Miss Saint Pierre et Miquelon ont été mes coups de cœur pendant cette aventure, Mareva Georges (Miss France 1991) et son époux Paul Marciano (Co-fondateur de Guess) lors de mon voyage aux USA à Beverly Hills.
    Je les ai tous observés, tout en me disant que ces personnes ont la clé de la réussite. A vrai dire, elles m’ont permis de m’ouvrir aux autres et de partager notre culture Calédonienne.

Pendant ce règne j’ai séjourné à Tahiti, avec mon accompagnateur Rolfi Terii Tutavae Chang, qui est un homme adorable, une belle rencontre. Mon grand-père que je n’avais pas revu depuis 6 ans, m’a fait la surprise de venir m’accueillir à l’aéroport de FAA, un moment très fort en émotions. Le Japon a aussi été une destination où je suis allée. Invitée par NCTPS pour participer au Salon du tourisme. Pendant mon séjour, j’ai sympathisé avec une étudiante Japonaise et nous sommes devenues très vite amies. C’est en Guadeloupe, que le tournage pour Miss France 2018 a été réalisé, que de merveilleux souvenirs. Les USA, la France et plus particulièrement Châteauroux, ville de l’élection Miss France 2018 font aussi partis de mes souvenirs. En conclusion, c’était une aventure riche en rencontres, l’acquisition d’une ouverture d’esprit qui me permettra de réaliser mes rêves futurs.

Quel sera ton plus beau souvenir ?

Mon séjour à Los Angeles, avec toute la promo Miss France 2018, a été incroyable ! Des rencontres, des célébrités, des shootings, les restaurants, les visites à cheval, Hollywood Boulevard… le rêve américain. Une aventure unique et magique. Cependant mon plus beau souvenir restera malgré tout, mon couronnement Miss Nouvelle-Calédonie 2017. Ma vie a basculé ce jour-là.

Y a-t-il aussi des choses plus difficiles à vivre quand on est Miss ?

Lorsque l’on est élue Miss, on se doit d’avoir une hygiène alimentaire. Garder la ligne c’est important. Mais quand on est une personne gourmande comme moi, cela n’a pas toujours été facile. Le respect des règles simples comme la ponctualité, l’élégance, la politesse, être sans arrêt souriante, aimable, courtoise, de bonne humeur sont parfois des choses difficiles à mettre en place lorsque l’on est une jeune fille de 18 ans, mais on s’y fait.

Redoutes-tu le moment où il faudra remettre ta couronne ?

Le 15 septembre je vais devoir faire mes adieux à tout le monde, alors oui cela me rend triste.

Un conseil à donner aux 10 candidates en lice cette année ?

Un conseil pour les 10 prétendantes : RESTER SOI-MEME. Une Miss est choisie pour sa beauté et sa personnalité

Porpos receuillis par Calédonia. 



Partager :