Jordan, le Caillou au bout des doigts

Partager :

Jordan a remporté le concours de créateurs lancé à l’occasion de l’élection de Miss Nouvelle-Calédonie. Amandine Chabrier, notre Miss, a porté la robe créée par ce styliste de talent lors de sa participation à Miss France 2019 en décembre dernier.

Du talent, Jordan Herry en a à revendre. Et sa passion pour la mode est née très tôt. Alors qu’il passe son bac génie civil à Jules-Garnier pour devenir architecte, Jordan réalise que l’architecture ne lui plaît pas autant qu’il le pensait : « C’était trop technique et pas assez artistique. Je me suis alors plutôt intéressé à l'architecture d'intérieur, au design industriel et d'objets. J'ai ensuite découvert le monde du luxe et de la mode. » À tout juste 17 ans, il part à Sydney poursuivre des études en art et design : « Je voulais découvrir ce milieu, parfaire mon anglais et m’émanciper un peu… » Il intègre ensuite une école de stylisme de mode, l’Atelier Chardon Savard, à Nantes. Deux ans pour obtenir le diplôme de styliste de mode niveau II. Un challenge car la concurrence est rude. Mais Jordan s’accroche : « J’ai tout donné. Résultat, je sors major de promotion ! » Quand on vous dit qu’il a du talent…

On aura tout vu

Pas question de s’arrêter en si bon chemin. Jordan a encore bien des choses à découvrir. « Je souhaitais continuer et me spécialiser en accessoires de mode, sacs, chaussures... car je retrouvais la notion de design d'objets qui était ma première sensibilité et dont l'approche me manquait un peu dans le design de vêtements. » Il arrive à intégrer la très confidentielle formation bottier offerte par la maison Robert Clergerie, l'une des dernières marques et usines de chaussures à Romans, LA ville de la chaussure française !
Diplômes en poche, Jordan rentre en vacances sur le Caillou. Il en profite pour réaliser une collection homme inspirée de la culture calédonienne qui sera présentée lors d'une soirée organisée par la province Sud. Plus motivé que jamais, le jeune homme décide de faire le grand saut : il s’installe à Paris, capitale de la mode. « J'avais déjà envie de créer ma propre marque mais la raison et mon entourage me conseillent de gagner en expérience en travaillant pour quelqu'un. » Il fait donc plusieurs stages avant d’intégrer la maison de couture On aura tout vu où il devient l'assistant principal des directeurs artistiques et responsable du studio. « Mes missions mêlent créations, administration, relations, productions... Je développe énormément de compétences riches en expériences humaines et professionnelles. »

Course contre la montre

La Calédonie et sa famille lui manquent. Jordan rentre passer des vacances bien méritées auprès de ses proches. Mais quand on est un créateur dans l’âme, on n’arrête jamais…
« Cette fois, c'est une paire de chaussures calédoniennes que je réalise en pandanus et montées sur un talon en bois sculpté par un artiste local. Elles ont été portées par Andréa Lux (Miss NC 2016) à Miss France. C’est mon premier contact avec le comité Miss Nouvelle-Calédonie. »

Jordan rentre en Métropole et s’installe à Tours, « pour prendre un peu de recul ». Il lance une gamme de manteaux et bombers qui a beaucoup de succès. Et il apprend que le comité Miss Nouvelle-Calédonie lance un concours de créateurs pour la soirée d’élection. Il s’inscrit immédiatement. Course contre la montre. Un mois pour réaliser la robe à 20 000 km. « Mes parents m'envoient les matériaux locaux que je leur demande (coquillages, pandanus, tapas, perles...) et le comité m'envoie d'anciennes robes et tissus à recycler. Je fais imprimer mon propre tissu aux couleurs du "plus beau lagon du monde" et du métissage présent en Nouvelle-Calédonie, thème du concours de cette année. » La robe est réalisée et arrive à destination dans les temps. « À peine quelques retouches, Sherylie Erman, la candidate numéro 10, est magnifique et très fière de porter ma robe. On se soutient mutuellement depuis le début ! » Et Jordan remporte le concours ! Amandine Chabrier, notre Miss, l'a porté pour représenter la Calédonie lors de sa participation à Miss France 2019 en décembre dernier.
Pas de temps mort. Jordan s’est vite remis au travail sur une nouvelle collection de sacs à main. « J'utilise beaucoup de métal associé à du cuir avec des finitions très haut de gamme mettant en valeur le savoir-faire français. Le lancement est prévu pour cette fin d'année. » Mais Jordan n’en oublie pas pour autant son Caillou ; il a en tête de réaliser une collection de vêtements exprimant l’actualité calédonienne…

Ses réseaux 


Vous pouvez le suivre sur sa page Facebook : Jordan Herry Nouméa et sur Instagram : Jordan Herry Paris.

 

 



Partager :