La fourrière mode d’emploi

Partager :

Votre animal s’est enfui de votre domicile. Il se peut qu’il ait été capturé par la fourrière intercommunale, située dans le quartier de Ducos, à Nouméa. Quelles démarches engager dans cette situation pour le récupérer ?

 

D’après les arrêtés pris par les communes, les propriétaires ou gardiens d’animaux et spécialement de chiens et de chats sont tenus de prendre toutes les dispositions propres à empêcher leur divagation sur le domaine public. Tout animal qui est trouvé hors des limites clôturées de la propriété de son maître ou de celui qui en assure la garde et n’étant pas tenu en laisse est considéré en état de divagation. Le non-respect de ces dispositions est réprimé par le code pénal.

Protéger votre animal en le puçant et en le tatouant

Si vous avez perdu votre animal, vous pouvez dans un premier temps prévenir votre vétérinaire, la Spanc, les associations de protection animale, diffuser aussi des messages sur les réseaux sociaux et ensuite contacter la fourrière intercommunale, rattachée au SIGN (Syndicat intercommunal du Grand Nouméa), si jamais elle ne s’était pas rapprochée de vous. Si votre animal est en effet tatoué et pucé, après identification le personnel de la fourrière vous préviendra automatiquement qu’il vous attend dans ses locaux. Dans ce cas, votre animal ne sera pas considéré comme errant, ce qui permettra d’éviter l’euthanasie. D’où l’importance de tatouer et de pucer votre animal. Si vous ne l’avez pas fait, il est d’autant plus crucial de contacter la fourrière et de regarder sur le site du SIGN les photos et la description des animaux capturés.

Conformément à l’application du code rural en NC (L221-25) consécutif à la loi 2008-582 du 20 juin 2008, les animaux placés en fourrière sont conservés huit jours. Les animaux non récupérés sont mis en adoption ou bien euthanasiés par des vétérinaires agréés, puis incinérés. Dans le cadre d’un placement en fourrière par un maire dans le cadre de ses pouvoirs de police, le délai peut être réduit au jour d’admission suivant le caractère dangereux de l’animal.

Procédure

Pour récupérer votre animal à la fourrière, il faudra vous munir de votre pièce d’identité et de la carte d’identifi cation de votre animal s’il est tatoué. Vous devrez vous acquitter des frais de capture, d’identification, de garde et de récidive de divagation si ce n’est pas la première fois que votre animal se retrouve en fourrière. Une fois ces démarches administratives effectuées, vous pourrez repartir avec votre animal.

Frédérique de Jode

2700

C’est le nombre de chiens et de chats errants euthanasiés en moyenne chaque année en Nouvelle-Calédonie.

UN RÉPIT PENDANT LES FÊTES DE FIN D’ANNÉE

Aucune euthanasie n’a été pratiquée du 16 décembre 2019 au 21 janvier 2020. La raison : préserver les animaux apeurés par les nombreux feux d’artifi ce, qui ont tendance à s’échapper et qui sont capturés par la fourrière intercommunale.

foo02

RAPPEL DE VOS DEVOIRS ET OBLIGATIONS

En promenade

  •  Ne pas laisser divaguer votre animal.
  •  Le promener tenu en laisse lors de vos sorties.
  •  Ramasser ses déjections.
  •  S’informer de la réglementation en vigueur sur votre commune et la possibilité d’accès à certains sites.

À votre domicile

  •  Assurez-vous si vous êtes en maison que votre animal ne puisse pas passer les clôtures et le portail.
  •  Ne pas le laisser aboyer pour respecter votre entourage.
  •  S’il doit être attaché, il faut que son attache soit assez longue avec aucun obstacle qui risque de la raccourcir.

Réglementation sur les divagations

Les propriétaires qui laissent divaguer un animal susceptible de présenter un danger pour autrui s’exposent à une contravention de 17 900 francs, en vertu de l’article R622-2 du code pénal. Une simple divagation est passible de 4 535 francs d’amende.

Coût d’un animal en fourrière

  •  Frais de capture : 4 500 francs
  •  Frais de garde par animal : 3 000 francs par jour
  •  Frais d’identification des animaux : 2 000 francs
  •  Frais de récidive pour les animaux capturés et placés en fourrière : 3 500 francs

Informations pratiques

  •  La fourrière intercommunale 16 rue Raymonde-Jore à Ducos, Nouméa
  •  Comment la joindre ? Par téléphone au : 23 86 66 Par télécopie au : 23 86 67
  •  Quand y aller ? De 8h à 15h30 en continu du lundi au jeudi De 8h à 12h le vendredi


Partager :