La phyto pour nos petits compagnons

Partager :

L’efficacité et le faible coût des traitements par les plantes incitent de plus en plus de maîtres à appliquer cette médecine douce à leurs compagnons de tous poils.

 

Après de longues décennies au toutchimique, les méthodes de médecine alternatives connaissent un essor important, à tel point que ces techniques naturelles ont été adaptées à nos compagnons à quatre pattes. C’est avant tout sur Internet que la phytothérapie dédiée aux animaux a tissé sa toile. De nombreux sites d’e-commerce se sont ainsi spécialisés dans ce secteur prometteur, multipliant les produits visant à maintenir votre chat ou votre chien en bonne santé.

Plutôt que d’opter pour des antiparasitaires classiques potentiellement très toxiques, tant pour l’animal que pour son entourage, vous pouvez par exemple privilégier les colliers de répulsif à base de plantes ou les pipettes d’huiles essentielles de citronnelle, de géranium rosa et d’arbre à thé pour protéger votre compagnon des tiques et des puces. De même, il existe toute une gamme de mélanges naturels destinés à combattre le stress de votre boule de poils préférée, à l’aider à garder la ligne, à rendre son pelage plus soyeux ou encore à lui redonner toute sa vitalité après une convalescence.

De véritables traitements

Mais la phytothérapie animale ne se limite pas au bien-être. Bien qu’ils soient encore minoritaires, de nombreux vétérinaires cherchant à offrir une vie plus longue et surtout de meilleure qualité aux animaux ont en effet introduit les soins par les plantes dans leurs protocoles médicaux. C’est notamment le cas pour le traitement de l’arthrose, qui touche les animaux vieillissants et se repère à leur changement de comportement. Un chien qui se lève plus lentement à votre arrivée, un chat qui fait moins sa toilette ou ne saute plus d’aussi haut… Pour soulager leur douleur et retarder l’évolution de la maladie, des thérapeutiques à base de scrofulaire, de reine-des-prés ainsi que des compléments alimentaires donnent de très bons résultats. La cystite, fréquente chez les chats castrés, se soigne quant à elle à l’aide de canneberge, d’échinacée et de Tribulus terrestris.

phyto01

Une affaire de professionnels

Si la phytothérapie animale a déjà convaincu d’innombrables maîtres, il n’en reste pas moins qu’à l’image des autres techniques de médecine naturelle, son efficacité dépend essentiellement de la compétence du professionnel qui la prescrit. D’autant plus que si les plantes peuvent améliorer la santé des animaux, elles peuvent aussi se révéler extrêmement dangereuses pour eux entre des mains inexpérimentées.

Avant de tester les produits de l’e-commerce, vérifiez donc qu’ils disposent d’une autorisation de mise sur le marché et qu’ils ont été mis au point par des vétérinaires dûment formés à la phytothérapie. De même, avec les plantes, la limite entre l’efficacité du traitement et sa toxicité se résume en général à une question de dosage, qu’il faut alors respecter rigoureusement.

C’est pourquoi, plutôt que de vous lancer seul dans de hasardeux mélanges, il est préférable de consulter un vétérinaire formé à ce type de médecine.

PROLONGER LA VIE…

phyto02La phytothérapie pourrait même prolonger la vie des animaux, au-delà de ce que permettent actuellement les médicaments chimiques. Plutôt que d’amputer un chien atteint d’un ostéosarcome (une tumeur de l’os) et de le traiter avec une chimiothérapie pour gagner quelques semaines d’espérance de vie, certains vétérinaires optent ainsi pour un cocktail associant des antalgiques, des antioxydants et des immunostimulants naturels. Une méthode douce et beaucoup moins onéreuse, qui permettrait de gagner jusqu’à une année de vie dans de bonnes conditions.



Partager :