"Objectif bikini ferme ta gueule", le nouveau hashtag contre les régimes

Partager :

Pour dénoncer les diktats de la minceur qui s'intensifient à la période estivale en Métropole, une comédienne française a créé le #objectifbikinifermetagueule. Et le message est clair.

La comédienne Laura Calu dénonce les diktats de la beauté avec le hashtag “Objectif Bikini Ferme Ta Gueule”.

"Bienvenue dans la période, proche de l'été, où les médias [...] nous rappellent constamment que la chose la plus importante pour les femmes, c'est l'objectif bikini, écrit-elle sur Instagram. Je pense que la chose la plus importante, c'est de se sentir bien comme on est. Il paraît même que quand on se sent bien, on est vachement plus belle."

Elle a posté ce message avec une double photo : celle d'une jeune femme très mince en bikini, et une autre d'elle, peut-être moins maigre, mais certainement plus "vraie".

Effet « boule de neige »

Très vite, de nombreuses femmes postent des photos d’elles en maillot de bain. Elles affichent fièrement leurs petits bourrelets et poignées d’amour. Le tout sans complexe pour montrer qu’elles aussi sont belles au naturel et sans retouche Photoshop.

https://www.instagram.com/p/BiJyRL-H8qd

Les hommes s’emparent aussi du hashtag 

"Le but était de contrer toutes les photos de 'corps parfaits' que l'on voit défiler sans cesse sur les réseaux sociaux, justifie l'auteure de ce mouvement d'acceptation de soi, Laura Calu. L'objectif était simple: que tout le monde se sente normal, et mieux." Elle s'adresse aussi bien aux femmes qu'aux hommes. Ces derniers, même s'ils sont en minorité, ont, à leur tour, partagé des photos de leurs corps "imparfaits", comme cet internaute ci-dessous. 

La Calédonie n'est pas en reste 

Le Pays aussi, organise sa riposte. Il y a quelques mois est né le groupe Facebook "Rondes de Nouvelle-Calédonie". Une parole libérée pour aider les femmes à surmonter leurs complexes. La règle du groupe est simple : les 300 Calédoniennes qui composent ce groupe sont invitées à publier des photos d'elles pour "montrer que la femme ronde à toute la place en Nouvelle-Calédonie". On adore !



Partager :