Ces infusions qui font du bien

Partager :

Selon Ralph Waldo Emerson, poète et philosophe américain du XIXe siècle : « Une mauvaise herbe est une plante dont on n’a pas encore trouvé les vertus ». Si en plus elle a bon goût, autant la déguster. Chantal Latour, de la Distillerie de Boulouparis, s’est lancée dans la production de tisanes locales, à toute petite échelle.

 

N ous avons encore beaucoup de choses à découvrir sur les plantes ! » affirme Chantal Latour, gérante de la distillerie de Boulouparis avec son mari Francis et sa fille Jordane. La famille a repris la petite société historique en septembre 2019. « L’ancien propriétaire proposait déjà de la tisane, à base de niaouli, qu’il appelait le thé du Pacifique. J’ai étoffé la gamme », sourit cette pétillante dame.

On trouve désormais sur les étals de la jolie boutique à la décoration bien de chez nous de la tisane à base de feuilles de caféier, de goyavier, de poudre de graines de pommes-liane, de larmes de la Vierge... « On fait en fonction de ce que l’on a, de ce que l’on nous apporte », dit Chantal alors que dans l’atelier de la distillerie sèchent de grandes feuilles de papayer.

Des produits qui ont fait leurs preuves

La famille ne prend pas trop de risques pour le moment, « nous proposons surtout des produits qui ont fait leurs preuves, que les Calédoniens connaissent bien. Comme le corossol. Tous ont baigné leur petit atteint de la varicelle dans un bain de feuilles de corossol ! » Et c’est déjà beaucoup, car ils sont bien peu nombreux à proposer des tisanes avec des plantes locales. La production est tout à fait artisanale et ne prétend pas à être vendue ailleurs qu’à la distillerie pour le moment, mais Chantal Latour se prend à rêver un peu. « J’aimerais créer des événements autour du bien-être à la distillerie, au plus près de la nature. Un jour, peut-être que l’on pourra s’arrêter et siroter une tisane locale à la distillerie de Boulouparis ! » D’ici là, on peut toujours déguster ses tisanes, aux vertus variées, chez soi, au chaud dans son canapé.


Des plantes aux vertus insoupçonnées

Des plantes aux vertus insoupçonnées

L’Atoumo (- à tous maux -), Alpinia zerumbet, appelée ici larmes de la Vierge

Cette plante est connue pour être entièrement consommable, ses feuilles, ses fl eurs, ses racines. Chantal Latour propose des sachets de feuilles séchées, connues pour leur effi cacité contre un état grippal, pour faciliter la digestion, et pour réguler l’hypertension.

Les feuilles de papayer

Les infusions de feuilles sont effi caces pour soulager les ballonnements et les troubles digestifs. Elles auraient également un effet hypoglycémiant efficace pour les cas de diabète modéré.

Les feuilles de goyavier

Elles auraient des propriétés antalgiques et ainsi soulageraient les maux de gorge en infusion, et les douleurs dentaires en bain de bouche. Elles participeraient à réguler le cholestérol et le diabète, seraient antidiarrhéique. Elles auraient également des capacités à réguler l’histamine et participeraient de ce fait à lutter contre les allergies.

Les feuilles de caféier

Riches en antioxydant, elles participent à lutter contre le vieillissement de la peau et les maladies dégénératives. Elles sont réputées antidiabétiques. Elles auraient des propriétés anti-infl ammatoires.

Les feuilles de niaouli

elles sont sans aucun doute décongestionnantes, mais également expectorantes, parfaites pour les affections ORL. Une tisane de feuilles de niaouli faciliterait le sommeil, et aurait des propriétés antibactériennes.

Les feuilles de corossol

Elles stimulent le système immunitaire et sont donc efficaces contre le rhume, la toux et l’asthme. Leur propriété diurétique participe à lutter contre les infections urinaires. Elles réduiraient les inflammations dues à l’arthrite ou aux rhumatismes. Elles sont apaisantes et réduisent le stress.

Les graines de pomme-liane

Idéales avant d’aller se coucher, les graines de pomme liane ont des vertus apaisantes et calmantes. Elles auraient également des propriétés antispasmodiques, elles lutteraient donc contre les maux de ventre.

LE CURCUMA DE LA CHAÎNE

Un des produits phare et des plus originaux de la distillerie de Boulouparis, c’est le curcuma sauvage de la Chaîne et les dérivés de cette racine aux mille vertus. « Nous en faisons un complément alimentaire liquide », précise Chantal Latour. Très riche en curcumine, il « abaisse le cholestérol et prévient du diabète, est un neuroprotecteur, protège le foie, lutte contre les acidités gastriques, est un bon anti-rhume », estime la gérante de la Distillerie de Boulouparis. Eh bien, avec tout ça, comment ne pas ajouter quelques gouttes de curcuma sauvage dans nos plats ! D’autant qu’il aime être chauffé, cela améliore ses vertus, et, associée au poivre, la curcumine est encore mieux assimilée.

LE CURCUMA DE LA CHAÎNE



Partager :