L’ayurveda votre rituel indien santé

Partager :

L’ayurveda diagnostique les déséquilibres dans le corps et dans l’esprit qui fi nissent par se manifester sous forme de maladies. alimentation, rituels, massages, détox accompagnent cett e médecine millénaire et holistique née en inde.

L’ayurveda est une combinaison de deux mots, « ayur » qui signifi e « vie » et « veda » qui se traduit par « science ». Cett e médecine holistique indienne repose sur l’harmonie entre le corps, l’âme et l’esprit. « Elle se base sur la théorie des cinq éléments, soit l’éther ou l’espace subtil, l’air, le feu, l’eau et la terre, rappelle Cat Davis, thérapeute ayurvédique. Ces éléments qui composent l’univers, soit le macrocosme, se retrouvent dans le corps humain, le microcosme. » Ces cinq éléments se combinent pour donner naissance à trois humeurs biologiques que l’on nomme les doshas. Trois grandes énergies vitales qui créent le corps, le font fonctionner. Les doshas sont connus sous leur nom sanskrit : Vata, Pitt a et Kapha. « Ils sont responsables de tous les processus physiologiques et psychologiques de notre corps et de notre esprit. Un déséquilibre des doshas est la cause de maladies, de troubles physiques et psychologiques », souligne Cat Davies.

Les qualités des doshas

Pour déterminer l’humeur qui prédomine en vous, il vous faudra répondre d’abord à un questionnaire précis. Si vous êtes d’une constitution Vata, soit air et éther, ses caractéristiques sont le vent, le mouvement, le froid, la légèreté. « Ce sont des personnes minces, frileuses, sensibles qui ont beaucoup d’imagination. Si vous avez un déséquilibre Vata, il faudra apporter de la douceur, de la chaleur par une alimentation adaptée. »

Pitta, soit le feu et l’eau, est associé à l’énergie, la chaleur, au piquant, au huileux. « Les personnes Pitt a sont sanguines, effi caces, qui font tout en intensité, qui veulent briller et mettent la barre très haut. Si vous êtes en excès de Pitt a, il faudra donc revenir à la modération, apporter de la fraîcheur, privilégier une alimentation végétarienne alors que les Pitta adorent la viande rouge », indique Cat Davies. Enfi n, Kapha qui est une combinaison entre l’eau et la terre est lié au froid, à l’humidité, à la lenteur, à la lourdeur, à la douceur. « Ce sont des gens souvent à forte corpulence, endurants, qui se dévouent aux autres. En déséquilibre, ils vont avoir tendance à tomber dans l’inertie. Il faut alors leur redonner de la chaleur pour les stimuler, assécher l’excès d’humidité, leur éviter les sucreries, les aliments lourds et aller vers la légèreté », précise Cat Davies.

Rituels quotidiens

Les déséquilibres vont alors créer des toxines dans certaines parties de votre corps selon que vous soyez Vata, Pitt a ou Kapha. Si vous êtes Vata, vous aurez des soucis dans vos articulations, votre système nerveux ou dans votre gros intestin. Si vous êtes Pitt a, le foie, le pancréas seront att eints, vous souff rirez de problèmes digestifs, de brûlures d’estomac, d’ulcères, d’inflammations. Si vous êtes Kapha, vous aurez tendance à faire de la rétention d’eau, à grossir, à souff rir de cholestérol, de diabète.

« La prise de pouls et l’observation de la langue sont des vrais miroirs de la personne pour connaître son état de santé, appuie Cat Davies. L’ayurveda va permett re ensuite d’agir en prévention afi n de rétablir l’équilibre dans le corps et éviter que les maladies ne surgissent grâce à une alimentation saine et adaptée selon les doshas et à une hygiène de vie. »

Le rituel quotidien de l’ayurveda consiste à se racler la langue avec un gratt e-langue. Il se peut que votre langue soit chargée des déchets d’aliments non digérés accumulés dans l’organisme quand vous vous réveillez. À plus forte raison lorsque vous avez une sensation de langue lourde et pâteuse, avec une haleine désagréable. nett oyer la langue à l’aide d’un gratt e-langue vous permet d’enlever ce dépôt, de ne pas l’avaler et de courir le risque qu’il retourne dans le tube digestif. « Il est recommandé de le faire également en fin de journée », précise la thérapeute. Autre rituel à adopter quotidiennement : une tisane composée de gingembre, de miel et de citron. « Le gingembre nettoie, le miel colmate et le citron élimine », explique Cat Davies. Une tisane qui est bénéfi que aussi bien pour les Vata que les Pitt a et des Khapa. « Si vous faites ces deux rituels quotidiennement, vous pouvez éviter 40 % des maladies», indique-t-elle.

Les bienfaits des massages

Dans la médecine ayurvédique, les massages sont des outils thérapeutiques à part entière qui vont être détoxifi ants, énergisants, relaxants. Si vous êtes une personne de type Vata ou Pitta, vous aurez besoin dans un environnement rassurant et confortable d’un massage lent, relaxant avec de l’huile nourrissante qui ne devra pas vous irriter. Si vous êtes de type Kapha, le massage doit être plus stimulant pour activer votre système lymphatique et votre aptitude à la léthargie.

Le shirodhara est le soin ayurvédique par excellence. Il consiste en un fil continu d’huile tiède aux herbes ayurvédiques sur le 3e oeil. Un soin qui apaise en profondeur le système nerveux, le stress, les blocages émotionnels et psychologiques. Autre grand classique de l’ayurdeva, le massage abhyanga. « Ce massage à l’huile chaude de sésame aux herbes ayruvédiques permet d’être profondément détoxifi é et détendu », relève Cat Davies.

Quant au Kizhi Bolus, c’est un véritable soin thérapeutique qui grâce à des pochons (bolus) remplis d’herbes ayurvédiques va agir en profondeur pour détendre, recharger vos batt eries, détoxifi er et rebooster vos muscles fatigués, tendus ou qui manquent de tonus, donc agir sur les articulations et le système nerveux.


LES CINQ ÉPICES REINES POUR LA DIGESTION

ayurveda01

Les épices sont essentielles dans l’alimentation, la cuisine et la pharmacopée ayurvédiques. Les épices qui favorisent la digestion sont : le fenouil, la coriandre, le cumin, la cardamome et le gingembre frais.

Le fenouil est connu comme l’épice digestive adaptée aux trois doshas. Son goût est doux, piquant et amer, son action légèrement réchauff ante et son effet post-digestif sucré. Le fenouil lutte contre les gaz et les ballonnements. C’est l’une des meilleures épices pour la digestion car elle renforce le feu digestif sans aggraver Pit a.

La coriandre est la plus refroidissante des cinq épices. Son goût est amer et piquant, son action est refroidissante et son eff et post-digestif est piquant. Elle équilibre les trois doshas et plus spécialement Pitta.

Le cumin est le plus puissant tonique digestif parmi ces cinq épices. Son goût est piquant et amer, son action refroidissante et son eff et post-digestif piquant. Il équilibre Vata, Pitta et Kapha.

La cardamome appartient à la famille du gingembre. Son goût est piquant et doux, son action réchauff ante et son eff et post-digestif sucré. Elle correspond aux trois doshas.

Le gingembre est considéré en ayurvéda comme l’épice universelle en raison de ses nombreux effets bénéfi ques sur la santé. Son goût est piquant et doux, son action réchauff ante et son eff et post-digestif sucré. Le gingembre équilibre Vata et Kapha et augmente Pitta.

LE PANCHAKARMA : LA DÉTOX PHARE DE L’AYURVEDA

ayurveda02

Issu du sanskrit « pancha » signifi ant « cinq », et « karma » signifi ant « action », le terme de « panchakarma » désigne une action de purifi cation du corps. Il est en quelque sorte le summum des soins ayurvédiques. Le panchakarma suit cinq étapes. La première est le « snehana » consistant à ingérer du beurre clarifi é. La seconde est une purge pour évacuer les toxines appelée « virechana ». La troisième est le massage à l’huile, l’abhyanga, qui fait remonter les toxines. La quatrième est l’étape de la sudation, la « svedana », et enfin vient le « basti » qui est un lavement très léger permett ant d’éliminer complètement les toxines. Cette détox aide à évacuer de l’organisme les aliments non digérés responsables de 90% de nos déséquilibres, mais aussi les urines et la sueur accumulées dans l’organisme. « Le système digestif est également purifié permett ant in fi ne un meilleur fonctionnement du corps et de l’esprit », affirme Cat Davies.



Partager :