Le nesting : quand rester chez soi devient plus cool que sortir

Partager :

Attention, nouvelle tendance déculpabilisante en vue ! Que celle qui n'a jamais inventé un prétexte pour éviter de sortir un samedi soir nous jette la première pierre. Ce phénomène a désormais un nom : le nesting.

Soyons clair, ça ne date pas d’hier que l’humain préfère rester chez soi. Cela dit, le fait que le phénomène porte un nom et se revendique est plutôt récent.

À mi-chemin entre les traditions nordiques et la slow life, le nesting invite ceux qui l'expérimentent à pratiquer un « recentrage sur soi et l’amélioration de l’habitat (du nid) ».

Ne pas confondre nesting et sleeping !

Le nesting, ce n'est pas seulement demeurer en position horizontale pendant des heures : jardiner, refaire sa déco (même si ce n'est que changer les meubles de place), cuisiner et coudre seraient bénéfiques pour la santé, et ils nous tiennent d'ailleurs loin des écrans réputés néfastes à trop haute dose.

Cette tendance, apparue il y a une dizaine d'années, revient en forme et plus vivace que jamais. Alors, profiter de son temps libre « at home », bonne ou mauvaise idée ?

3 conseils pour profiter au mieux de l’expérience du nesting

Pour un bon nesting, il y a quelques clés à avoir et quelques règles à respecter.

D'abord, un coin cocooning. Toutes les maisons ont besoin d'un petit coin douillet confortable. Un endroit dans lequel on adore se mettre avec un plaid et une tasse de thé chaud.

View this post on Instagram

No place like home. 👬🐾🏡

A post shared by MATEO OXLEY 🦊 (@mateooxley) on

Ensuite, de la nature. Avoir des accessoires naturels est essentiel pour se sentir bien chez soi. On mise donc sur les plantes, les pierres, les aquariums pour avoir un intérieur calme et beau.

On varie les matières. Toute cette ambiance rassurante ne réside pas uniquement dans l’apparence d’une pièce ou d’un meuble. Il faut aussi varier les textures afin d’obtenir différentes sensations au toucher. Une table en bois, un mug en céramique, une couverture en laine, un pyjama pilou-pilou. Il faut apprécier chaque micro-détail de son environnement intérieur afin d’être heureux.

 



Partager :