S'auto-masser... avec une balle !

Partager :

L'auto-massage avec une balle, (tennis, golf ou balle de massage) est un moyen simple et efficace pour se détendre, éliminer les tensions musculaires ou récupérer d'un effort, ou d’une grosse journée de travail. Voici quelques conseils prodiguées par Caroline Jacquet coach et co-gérante d'OXALIS, diplômée d’état des métiers de la forme.

1) Haut des épaules et du dos (trapèze)

1) Haut des épaules et du dos (trapèze)

Cherchez avec vos doigts le point douloureux au niveau du trapeze. Placez la balle puis faites la rouler sur le point sensible. À vous de gérer la pression de la balle sur la zone sensible en fonction du besoin.


Option : tournez la tête à droite et à gauche pour faire travailler le muscle jusqu’à ce que le point sensible lâche.

2) Poitrine (pectoraux)

2) Poitrine (pectoraux)

Comme pour le haut du dos, cherchez le point de tension avant de placer la balle. Faites la rouler en respirant. En expirant, placez un peu plus de pression sur la balle. Faites en fonction de votre ressenti.

3) Pieds- Voûte plantaire

3) Pieds- Voûte plantaire

Placez la balle sous votre pied. Faites la rouler d’avant en arrière pour détendre la voûte plantaire. Au niveau du talon, dessinez des cercles avec la balle. Faites rouler la balle le temps nécessaire à la détente. Pensez à expirer lors de la pression du pied sur la balle.


Option : utilisez une balle souple si les tensions sont trop douloureuses.

4) Fessiers

4) Fessiers

Placez une balle sous chaque fesse. En expirant, faites des petits mouvements de pression, de rotation ou de mouvement avant arrière. Ce massage va permettre un relâchement des muscles fessiers qui soulagera également les muscles lombaires. Massage à adopter après une longue journée assise ou de piétinement.

Du point de vue de l'ostéopathe


Les vertus du massage thérapeutique ne sont plus à prouver. Celui-ci, au delà de procurer un sentiment de plenitude, possède de nombreux avantages et est complémentaire à la pratique des ostéopathes. En effet, si l’ostéopathie s’intéresse à la mobilité de votre corps et au bon dynamisme de ses flux vitaux tels que le sang ou la lymphe, le massage va venir drainer à son tour le corps. Celui ci permet une meilleure oxygénation des cellules et par conséquent une meilleure circulation sanguine et lympathique. Concrètement, les jambes sont moins lourdes, les organes vascularisés de façon optimisée et le système immunitaire via la lymphe en est bénéficiaire. Les points de pression exercés lors du soin vont dénouer les tensions musculaires. L’attention apportée au corps concoure au mieux-être du patient. Ce toucher intuitif améliore l’état physique mais aussi psychique.


En effet, notre peau est l’organe sensoriel de notre corps le plus étendu. Ses nombreuses terminaisons nerveuses transmettent les informations au cerveau qui déclenchera dans l’organisme la libération d’hormones telles que l’ocytocine, la dopamine et les endorphines. Ces hormones ont des vertus apaisantes, réduisent le niveau de stress et apportent un sentiment de bien-être. Le système immunitaire en est le grand bénéficiaire. L’action sur le système digestif n’est pas négligeable. Le travail précis sur la masse musculaire dénoue les tensions et libère les toxines qui seront dirigées vers les urines. Des contractures peuvent faire suite au massage, ce qui est le processus normal. C’est le temps nécessaire à votre corps pour évacuer ses toxines. Il est important de bien s’hydrater pour accompagner ce processus.

Par Charlotte Thibeaux, ostéopathe D.E Oxalis.



Partager :