fbpx
     

Trop lourd fourre-tout

Partager :

Fourre-tout souvent très lourd et traînant partout, notre sac à main est non seulement un nid à microbes mais aussi une charge pour notre dos.

 

Notre sac à main contient toute notre vie ou plutôt notre nécessaire de survie ! Téléphone, clés, écouteurs, portefeuille, papiers d’identité mais aussi maquillage, mouchoirs, miroir, lunettes de soleil, protections hygiéniques, couteau suisse, bloc-notes, stylos et restes de biscuits sont ainsi transportés chaque jour par la plupart d’entre nous. Un fatras qui finit par peser sur notre santé…

Gare à la surcharge

À force de vouloir faire tenir la moitié de notre vie dans notre sac à main, ce dernier finit par frôler les 3 kg ! Or, pour supporter cette charge et éviter qu’elle ne tombe, le réflexe est de soulever l’épaule concernée ou de se pencher légèrement sur le côté, ce qui a pour effet de courber notre colonne vertébrale. Ce désalignement entraîne d’inévitables douleurs au dos, au cou, aux épaules et aux articulations. Il peut même aggraver une hernie discale ou provoquer une scoliose chez les plus jeunes.

Pour éviter ces désagréments, il faut évidemment charger le moins possible son sac à main et surtout le changer régulièrement d’épaule, pour soulager ses muscles. Évitez aussi de le porter constamment sur le pli du coude ou l’avant-bras au risque de souffrir de tendinite. Dans l’idéal, les petits formats à mettre en bandoulière sont les plus indiqués (on peut rêver…).

Pire que les W-C…

Trimbalé de tous côtés et posé n’importe où, votre sac se transforme rapidement en nid à microbes. D’après le Good Housekeeping Institute britannique, qui s’intéresse aux bonnes pratiques de ménage, le sac à main arrive ainsi en tête de liste des huit objets qui sont plus sales que la cuvette des toilettes ! Quelques réflexes simples permettent pourtant d’éviter d’en arriver là.

Commencez par investir dans un accroche-sac, petit accessoire très pratique qui vous dispensera de le poser par terre au restaurant. De même, faites un tri régulier et jetez les vieux mouchoirs et autres papiers avant de sortir la doublure pour secouer les miettes. Un chiffon imbibé de savon et un peu d’eau permettront par ailleurs de désinfecter intérieur et extérieur de temps en temps. Dernière astuce : protégez-le avec un « sac à sac » lorsque vous ne le portez pas.



Partager :