© CC/Everypixel

Ados : on prépare sereinement le(ur) bac

Partager :

 On a beau entendre répéter que le bac n’est plus ce qu’il était, il reste un sésame, un rite de passage pour les lycéens… et leurs parents. Quelle position adopter face à son ado stressé? Comment l’aider à passer le cap? Voici quelques conseils.

 

Reconnaître son propre stress

Crise, concurrence accrue sur le marché du travail… depuis quelques années, les parents sont de plus en plus stressés pour l’avenir de leurs enfants. Le problème, c’est que ce stress retombe généralement sur les épaules des lycéens et qu’au moment du bac, ils n’ont pas besoin de ça. Pour éviter d’ajouter une pression inutile, la première chose à faire est de reconnaître sa propre inquiétude et de la contrôler. Il faut arrêter de colporter le discours anxiogène de l’école : les phrases du genre « Aujourd’hui, sans le bac, on n’a rien » sont à bannir. En effet, le fait de baigner dans un univers d’inquiétude vis-à-vis de leur avenir génère un comportement infantile chez les ados. On tombe alors dans un effet pervers : le stress des parents a pour conséquence que l’ado n’arrive pas à se mettre au travail.

Se poser en soutien de son enfant

À l’heure des révisions, certains parents sont tentés de se transformer en inquisiteurs. Débouler dans la chambre de son ado et lui sortir un « À chaque fois que je viens te voir, tu ne fais rien ! » excédé est complètement contre-productif et ne fait qu’amplifier la pression qu’il ressent déjà. La clé pour aider son enfant à gérer son stress ? Établir une communication positive. Il faut que l’ado sache qu’il peut nous solliciter quand il en a besoin, mais sans s’imposer. On ne s’installe pas à côté de son bureau tout un dimanche après-midi par exemple, mais on reste à sa disposition. On lui demande ce qui lui ferait plaisir pour manger, mais on ne chamboule pas toute la vie familiale pour autant. Bref, tout est une question de mesure.

Mettre son ado en action

Pour aider son enfant à gérer son stress à l’approche de l’examen, il faut mettre de côté les choses secondaires et se concentrer sur l’essentiel, en lui laissant une part de décision. Sa chambre n’est pas rangée et il révise allongé sur son lit ? On laisse faire et surtout on évite les petites phrases du genre « Si c’est ordonné dehors, c’est ordonné dedans ». Inutile également de lui sommer d’aller dormir. On lui demande plutôt quel est son programme pour la soirée et à quelle heure il compte aller se coucher.
Il faut essayer de recentrer son ado sur l’action. Le discours doit rester factuel : « Où en es-tu dans tes révisions ? », « En quoi peut-on t’aider ? », afin de désamorcer l’aspect émotionnel du bac. Si l’enfant reste maître des choses, il s’y mettra plus facilement que si on lui dit de le faire.

Adapter son régime alimentaire aux examens de fin d'année 


Règle n° 1 : un petit déjeuner nomade pour les petits appétits

Règle n° 1 : un petit déjeuner nomade pour les petits appétits

Règle n° 2 : un maximum de vitamine C dès le réveil

Règle n° 2 : un maximum de vitamine C dès le réveil

Règle n° 3 : des féculents à tous les repas

Règle n° 3 : des féculents à tous les repas

Règle n° 4 : ne jamais zapper les légumes

Règle n° 4 : ne jamais zapper les légumes

Règle n° 5 : de l'eau pour booster sa concentration

Règle n° 5 : de l'eau pour booster sa concentration

  • Règle n° 1 : un petit déjeuner nomade pour les petits appétits
  • Règle n° 2 : un maximum de vitamine C dès le réveil
  • Règle n° 3 : des féculents à tous les repas
  • Règle n° 4 : ne jamais zapper les légumes
  • Règle n° 5 : de l'eau pour booster sa concentration
  • Règle n° 1 : un petit déjeuner nomade pour les petits appétits

    Comme le reste de l'année, inutile de se forcer à manger dès le réveil si l'organisme ne le permet pas. Le plus important est d'avoir une collation à portée de main, quelques heures plus tard quand l'appétit s'ouvrira. On opte pour un fruit de saison (ou une compote à emporter), un yaourt (ou un morceau de fromage), une poignée d'amandes ou autres oléagineux ainsi qu’un produit céréalier (barre de céréales, tranches de pain complet, etc).

  • Règle n° 2 : un maximum de vitamine C dès le réveil

    Pour entamer sa journée du bon pied, l’ado doit faire le plein de vitamine C afin de booster son organisme. On lui propose des fruits riche en vitamine C au petit déjeuner : deux kiwis, une belle tranche de papaye arrosée d’un jus de citron ou encore une orange. On évite en revanche les jus de fruits industriels, trop riches en sucres et sans intérêt nutritionnel.

  • Règle n° 3 : des féculents à tous les repas

    C'est une règle indispensable : du petit déjeuner au dîner, il faut garnir chaque repas de son ado de féculents. Ce sont les glucides complexes, des sucres lents, qui libèrent une énergie de longue durée. En pratique, on enrichit l'assiette de son enfant de pâtes, riz, semoule ou encore quinoa.

  • Règle n° 4 : ne jamais zapper les légumes

    Cette injonction vaut encore plus pour l'ado qui passe un examen. Les légumes sont riches en vitamine B9, essentielle car non-fabriquée par l'organisme et vitamine C, anti-oxydante. Ils apportent également un peu de zinc, qui lutte contre le stress généré par les examens, le stress oxydatif.

  • Règle n° 5 : de l'eau pour booster sa concentration

    L'eau n'étanche pas seulement la soif, elle contribue pleinement au fonctionnement du corps et surtout du cerveau. Si un ado qui passe le bac ne boit pas suffisamment, il aura des maux de têtes et des difficultés pour se concentrer. En pratique, il doit boire un litre à un litre et demi par jour. Et pour être certaine qu’il atteigne son quota hydratation quotidien, on lui recommande de boire un verre d'eau toutes les heures, tout au long de la journée.

     

  • Règle n° 1 : un petit déjeuner nomade pour les petits appétits
  • Règle n° 2 : un maximum de vitamine C dès le réveil
  • Règle n° 3 : des féculents à tous les repas
  • Règle n° 4 : ne jamais zapper les légumes
  • Règle n° 5 : de l'eau pour booster sa concentration


Source : Femme Actuelle, Le Figaro, Madame Le Figaro



Partager :