L’allaitement entre mythes et réalités

Partager :

L’allaitement alimente bien des « on dit » ! Entre les expériences, souvent contradictoires, qui vous ont été relatées, vous vous sentez un peu perdue ? Il est temps de démêler le vrai du faux !

Allaiter fait maigrir : VRAI & FAUX 

Voilà sans doute l'un des arguments qui revient le plus souvent histoire de motiver les femmes encore indécises au sujet de l'allaitement ! Malheureusement, ce n'est pas aussi simple que cela. Si allaiter fait bel et bien perdre un peu de poids, les mamans qui allaitent ont aussi besoin de manger un peu plus. Pour perdre les kilos accumulés durant la grossesse, il faudra donc éviter de manger pour deux et reprendre doucement une activité physique. Un peu comme tout le monde quoi.

Allaiter abîme les seins : FAUX

Si l’allaitement est bien conduit, qu’on évite les engorgements et qu’on mène un sevrage progressif, les seins seront bien moins malmenés qu’en coupant brutalement la lactation à la naissance. Pour conserver la beauté de sa poitrine, il faut surtout veiller, lors de la grossesse, à ne pas prendre trop de poids et à bien chouchouter quotidiennement ses seins à l’aide d’un soin adapté pour en stimuler les tissus de soutien et éviter ainsi le risque de relâchement cutané lié aux variations brutales de volume. Pendant la période d’allaitement, on continue à apporter des soins quotidiens à sa poitrine et on opte pour un bon soutien-gorge d’allaitement qui maintient sans comprimer.

Allaiter épuise la maman : FAUX

Le fait d’allaiter n’est pas en soi fatiguant. A partir du moment où l’on est bien installée, que bébé l’est aussi, les tétées n’exigent pas une forme physique particulière. Si on se sent fatiguée, c’est avant tout à cause du chamboulement physiologique et de l’émotion ressentis à la naissance du bébé. Ou peut-être aussi qu’on en fait trop ? En cette période particulière, mieux vaut ne pas chercher pas à jouer les superwomen ! A la maison, on se fait aider, par le papa, la famille, les amis. Et on profite ainsi sereinement de la sécrétion hormonale apaisante que provoque l’allaitement !

Il faut avoir une grosse poitrine pour pouvoir allaiter : FAUX

Même si les nourrices auxquelles les gentes dames confiaient à une époque le soin d’allaiter leurs bébés se distinguaient par une poitrine très généreuse, notons que la glande mammaire a sensiblement le même volume chez toutes les femmes. La taille de la poitrine n’a donc aucun rapport avec la quantité de lait produite. Et la lactation dépend essentiellement de l’appétit du bébé : plus il tétera, plus on produira de lait... même en faisant un « petit 80 B » !

Allaiter moins de six moins ne sert à rien : FAUX

Même si les autorités de santé et de nombreux pédiatres préconisent l’allaitement maternel jusqu’aux six mois de l’enfant, tout dépend de l’envie et de la disponibilité de la maman. Donner le sein, même sur une courte durée, sera bénéfique à la santé de son bébé. En reprenant le travail, on peut continuer d’allaiter le matin, le soir et le week-end. Mais tout dépendra aussi du bébé ! Certains petits peuvent manifester rapidement leur envie d’autonomie.... alors que d’autres réclameront bien plus tard encore le sein de leur maman. La place du papa est également à considérer, car plus l’allaitement dure, plus il peut se sentir exclu.

Allaiter peut être douloureux : VRAI

Mais c’est avant tout une mauvaise position du bébé lors des tétées qui peut induire une douleur et entraîner l’apparition de crevasses aux mamelons. Notamment la première semaine, où ces derniers peuvent être très sensibles. C’est un phénomène normal et transitoire. Si toutefois il persiste, il ne faut pas hésiter à demander conseil à son pédiatre ou à sa sage-femme.

L’allaitement est un contraceptif naturel : FAUX

Dès le moment où l’on allaite de façon exclusive, le fameux « retour de couche » est alors bloqué... en théorie. Il peut arriver en effet que le retour de couche ait lieu alors qu’on allaite encore et qu’une ovulation prenne place avant même le retour des règles. Sauf si l’on souhaite enchaîner sur une nouvelle grossesse, une contraception est donc souhaitable.

Certains aliments ou boissons sont à éviter pendant l'allaitement : VRAI & FAUX

Il n'est pas nécessaire de changer ses habitudes alimentaires pendant l'allaitement. Toutefois, encore plus que d'habitude, il est préférable d'avoir une alimentation variée et équilibrée. Seul l'alcool est à éviter car il passe dans le lait maternel. Si un verre de boisson alcoolisée est consommé de manière exceptionnelle, il faudra attendre que l'alcool soit éliminé du corps de la mère avant d'allaiter le bébé.

Il est indécent d'allaiter en public : FAUX

Ce sont l’humiliation et le harcèlement que subissent les femmes qui allaitent qui sont indécents. Les femmes qui essayent de donner ce qu’il y a de mieux à leur bébé ne devraient pas être forcées par le manque de compréhension des gens à rester chez elles ou à allaiter dans les toilettes publiques. Ceux que cela gène n’ont qu’à regarder ailleurs !

Pour aller plus loin 



Partager :