Quel petit mammifère pour mon enfant ?

Partager :

Les enfants rêvent d’avoir un petit compagnon poilu. Mais que choisir entre un hamster, un lapin et un cochon d’Inde ? En fonction de l’âge de l’enfant et du caractère de l’animal, il peut être bon d’opter pour un mammifère adapté. Les conseils de Saasha Watrin de Plumes et poils.*

 

«Les animaux ne sont pas des jouets », prévient en guise de préambule Saasha Watrin, gérante de la toute nouvelle boutique Plumes et poils. « Mais avoir un animal apporte beaucoup à un enfant, ça le responsabilise, il a des tâches quotidiennes à effectuer. » Le nourrir, nettoyer sa cage, le sortir, le câliner, jouer avec lui.

Pour un enfant de moins de sept ans

Pour les plus jeunes, les hamsters sont parfaits. « Ils nécessitent moins de manipulation. Un hamster, s’il ne sort pas de sa cage un jour, ce n’est pas grave », explique Saasha Watrin. Les hamsters sont les plus petits des trois rongeurs disponibles sur le Caillou en animalerie. Très dynamiques, ils stimuleront l’attention du jeune enfant. Dans la boutique Plumes et poils, une poignée de jeunes hamsters tout juste sevrés s’agitent vivement. L’un attrape une graine avec ses pattes avant et la grignote frénétiquement, un autre renifle en se mettant sur ses pattes arrière, un autre encore gratte les copeaux de bois follement. Dans leur cage, ils font de la roue, passent dans des tunnels, de quoi passionner un tout petit. Un hamster s’éduque un peu, il doit s’habituer à la main qui le nourrit. Il peut mordre s’il est surpris, mais comme tous les animaux (et même les humains !). Le hamster ne prend pas de place, sa cage est petite, il ne consomme que très peu de nourriture, il est donc économique, et il ne vit que deux ans.

ani01

Pour un enfant de plus de sept ans

Le cochon d’Inde est un animal surprenant. Il possède un comportement exacerbé de proie, il est donc constamment terrifi é et peut être tout à fait docile. C’est donc un animal très facile à manipuler, à porter, à câliner. « On peut rester deux heures sur le canapé devant un fi lm avec son cochon d’Inde dans les bras. Tout ce que l’on risque, c’est un pipi ! » sourit Saasha Watrin. Le cochon d’Inde, bien que peureux, est sociable et nécessitera un échange quotidien avec son maître. Il a besoin d’être câliné, et surtout de sortir de sa cage. Ce petit rongeur au pelage étrange (un petit côté punk assez comique) s’apprivoise. Il est très calme et très gentil. « Tu peux lui mettre le doigt dans la bouche, il ne te mordra jamais », affi rme la spécialiste des Nac (nouveaux animaux de compagnie). Il faut donc tout de même que l’enfant s’investisse, car outre le lien qu’il doit tisser avec son compagnon poilu, il doit prendre en compte l’entretien quotidien du cochon d’Inde. Ce rongeur est justement… un petit cochon !, et sa consommation en litière est importante. Il est très fragile, et si vous voulez qu’il vive pleinement ses huit années, il faudra répondre à ses besoins très exigeants, surtout en termes de vitamines. Un cochon d’Inde prendra également plus de place qu’un hamster, avec une cage d’environ 80 cm à 1 mètre.

Pour un enfant à l’aise avec les animaux

Ils sont craquants avec leurs poils longs et ébouriffés, leur petit museau qui remue et leurs yeux brillants. Les lapins nains à tête de lion sont des appels aux câlins. Mais attention, le lapin, bien que tout choupi, a un sacré caractère. Il faudra donc en face de lui un enfant qui n’aura pas peur de le manipuler, qui osera l’apprivoiser correctement, et surtout, qui s’investira pleinement dans cette nouvelle amitié. « Le lapin n’est pas passif, prévient Saasha Watrin. C’est un animal caractériel, avec une personnalité propre, c’est un mélange entre le chat et le chien. C’est formidable. Mais attention, il n’hésitera pas à charger, à grogner si on ne l’éduque pas. Il faut donc lui consacrer du temps. » Le lapin aura besoin d’une alimentation variée, d’être sorti au moins une heure par jour et d’être gardé si ses maîtres partent pour le week-end. Le lapin vit dans une cage d’au moins un mètre. Une fois que l’on a créé un lien avec son lapin, on peut vivre dix belles années d’amitié. Veillez, parents, à ne pas acheter de lapin à votre enfant de 13 ans. Lorsque votre ado partira vivre sa vie, le lapin, lui, restera chez vous !

PLUMES ET POILS, UNE ANIMALERIE PEU ORDINAIRE

Depuis aujourd’hui, une nouvelle boutique dédiée à nos amis les bêtes a ouvert ses portes : Plumes et poils. C’est en fait le petit magasin de la Vallée-des-Colons, Hand Raising, qui a opéré sa mue. Est sortie de sa chrysalide une belle et grande animalerie dédiée en particulier aux oiseaux, aux lapins, aux hamsters et aux cochons d’Inde, mais bien sûr aussi aux chats et aux chiens. Saasha Watrin y délivre toujours autant de conseils. Elle propose également quelques services gratuits et pratiques, comme la coupe d’ailes pour les oiseaux, de griffes et de dents pour les autres, ou encore un toutou bar pour le canidé assoiffé. Pour chaque paquet de croquettes acheté, 100 F sont reversés aux associations pour la stérilisation des chats et des chiens. Plumes et poils vend de l’alimentation en paquets mais aussi en vrac, des produits d’hygiène et de jeu. Saasha Watrin propose des oiseaux, des rongeurs et des lapins quasiment tous nés de son propre élevage.

Plumes et poils : 228, rue Georges-Lèques, à Normandie. Tél. : 30 09 30, mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.



Partager :