Allergies alimentaires : le danger dans l'assiette

Partager :

De nombreuses personnes souffrent d'allergies alimentaires. Particulièrement handicapantes au quotidien, celles-ci peuvent être dépistées grâce à des tests cutané ou sanguin.

 Comme les affections respiratoires, les allergies alimentaires sont en plein boom. De plus en plus d'enfants et d'adultes doivent être vigilants et surveiller le contenu de leur assiette. Certains, malgré des symptômes révélateurs et évidents, ne savent même pas qu'ils sont allergiques. D'où l'importance de se faire dépister au moindre doute…

Allergie ou intolérance ?

Pas facile de distinguer les signes d'une allergie et ceux d'une intolérance alimentaire. La première est surtout une réaction anormale du système immunitaire qui se défend après l'ingestion d'un aliment. La seconde n'entraîne pas de réponse immunitaire mais engendre des désagréments : les intolérances, au lactose ou au gluten par exemple (voir notre Femmes de mars), entraînent en effet des maux de ventre, une indigestion etc.. L'allergie peut, elle, avoir des conséquences beaucoup plus graves telles qu'un œdème de Quincke ou un choc anaphylactique.

Les enfants en première ligne

En France, les allergies alimentaires touchent près de 4 % de la population, soit deux millions de personnes. « En Nouvelle-Calédonie aucune étude n’a été faite, rappelle une allergologue. Mais nous avons constaté que le nombre de cas diagnostiqués d’allergies alimentaires touchant les adultes et surtout les enfants est en nette augmentation. Les plus petits souffrent davantage d'allergies aux aliments d'origine animale comme le lait ou les œufs. » Mais, la plupart du temps, nos mômes ont cet avantage de voir leurs allergies disparaître avec l'âge (lait vers les deux-trois ans et œuf vers les cinq-sept ans), ce qui n'est pas le cas de leurs parents. Les adultes, eux, réagissent plutôt aux aliments d'origine végétale. Ce peut être certains fruits comme la fraise, ou des légumes tels que l'avocat. « Nous constatons également de nombreux cas d’allergies aux crustacés. » Autre particularité : les patients allergiques aux pollens ont aussi jusqu'à trois fois plus d'allergies alimentaires que les autres.

L'importance du dépistage

Heureusement, le plus souvent, les manifestations de ces allergies sont sans gravité : on peut ressentir des picotements sur les lèvres ou la langue, une gêne dans la gorge, des démangeaisons ou des éruptions cutanées, notamment de l'eczéma. Ces symptômes apparaissent généralement presque immédiatement après avoir mangé, mais il faut parfois attendre plusieurs heures.
En revanche, les personnes très allergiques peuvent déclencher des crises d'asthme, un œdème de Quincke (visage gonflé, difficulté à respirer etc.) ou encore un choc anaphylactique, tous potentiellement mortels. C'est la raison pour laquelle le dépistage est important. Mais nous sommes peu nombreux à faire cette démarche. En effet, il se passe en moyenne environ sept ans entre la première réaction allergique et la consultation chez un spécialiste.
Pourtant, il suffit d'une simple visite chez l'allergologue pour être fixé sur son sort. Le médecin peut en effet opérer un test cutané qui consiste à déposer sur la peau des allergènes avant de piquer l'épiderme. Si des rougeurs, des gonflements ou des démangeaisons apparaissent, on peut soupçonner une allergie. Souvent, l'essai est complété par un test sanguin en laboratoire, une simple prise de sang qui va permettre d'analyser la quantité d'anticorps de l'allergie dans le sang : ce sont les IgE. Ainsi, une personne allergique aura des taux sanguins d'IgE élevés. Ce prélèvement permettra enfin d'identifier les aliments responsables de l'allergie.
Ce dépistage est d'autant plus utile qu'il n'existe malheureusement pas de traitement curatif pour les allergies alimentaires. Au mieux, on supporte les quelques désagréments qu'elles engendrent, au pire, il faut bannir l'aliment en cause. Les antihistaminiques peuvent néanmoins soulager certains symptômes, mais la désensibilisation est dans ce cas inutile.

Un site pour tout comprendre : afin de sensibiliser le grand public aux allergies alimentaires et particulièrement au dépistage sanguin, les laboratoires Thermofisher ont mis au point un site explicatif et détaillé : www.estceuneallergie.fr

 



Partager :