Indikitch Les saveurs indiennes dans les gènes

Partager :

Indikitch, c’est de la street food indienne dans un cadre sympathique. Couleurs flashy, frangipanier fleuri et sourires charmants, trois ingrédients qui fonctionnent. Ajoutez les saveurs de l’Inde, et c’est le combo gagnant

 «Cette marmite appartenait à ma grand-tante. » « Je me souviens de ma grand-mère qui allumait le feu dans la cour et posait ses grosses cocottes en fonte dessus pour cuisiner. » « Je ne peux pas donner mes recettes, elles nous viennent de ma grand-mère. Ce sont des secrets de famille ! » Voilà le genre de phrases que l’on peut entendre si on discute un peu avec Rebecca, la gérante du snack Indikitch, et sa maman, Gilda. Indikitch, c’est donc une histoire de famille. La cuisine, ces deux-là l’ont dans le sang, dans les gènes. « Je voulais apporter quelque chose de nouveau. Il existe déjà deux restaurants indiens, et puis, je ne me sentais pas de monter un restaurant ! » commence Rebecca Manuel de Condinguy. D’autant que la jeune femme n’était pas dans le domaine de la restauration avant d’ouvrir Indikitch. « Je travaillais à Aircalin. Mais je cuisine tout le temps, depuis petite, pour la famille, pour les amis. Et ils m’ont soutenue, poussée, raconte la jeune cuisinière au sourire généreux. Je voulais me lancer dans quelque chose que j’aime. Faire quelque chose avec amour, me lever le matin avec plaisir. »

ind01

Recettes originales

Rebecca a ouvert un snack spécialisé dans la cuisine indienne sur le pouce, mais elle s’intéresse « à toutes les cuisines : française, thaïlandaise…, j’adore innover. Je me base sur les recettes de famille, sur des recettes piochées sur Pinterest, sur Internet, puis je fais au feeling. » D’ailleurs, au menu, on trouve des recettes originales, 100% Indikitch. De par l’origine des recettes, venues de la grand-mère, mais aussi de par l’inspiration de Rebecca. Les rolls sont par exemple une création de la jeune cuisinière. Elle apporte donc l’originalité, le côté créatif, et Gilda, sa mère, apporte les bases structurées de la cuisine indienne familiale. Gilda Manuel de Condinguy possède une boutique de vêtements et accessoires venus d’Inde, Soies safran. Avec la crise sanitaire actuelle, la boutique est mise entre parenthèses. « Et puis j’avais envie de l’accompagner. De tous mes enfants, Rebecca était celle qui était le plus dans la cuisine avec moi. Elle est passionnée. L’année dernière, elle est allée en Inde, elle était toujours fourrée dans les cuisines à prendre des notes ! »

ind03

Entre deux mondes

Rebecca et Gilda sont ancrées toutes les deux dans plusieurs cultures, à cheval entre l’Inde et la Nouvelle- Calédonie. Le nem reste un des mets favoris de la jeune gérante du snack ! Elles se sont donc adaptées, mêlant les saveurs, jonglant avec les ingrédients que l’on trouve sur le Caillou et ceux qu’elles peuvent importer. Bien que catholiques, elles aiment rendre hommage à leurs origines, de Pondichéry, en réalisant le petit rituel du pooja chaque matin par exemple. Une offrande aux dieux : « On donne quelques fruits et on pique de l’encens. » Derrière le comptoir s’affi chent les nombreuses cartes postales ramenées des voyages en Inde, « que je collectionne depuis que je suis enfant », indique Rebecca. Et devant le comptoir, le client foule du pied le kollam, le dessin normalement éphémère, façon mandala, destiné à « souhaiter la bienvenue et faire entrer la prospérité dans les maisons ». Indikitch, c’est clairement un petit bout d’Inde métissée caldoche. Avec ses couleurs vives, ses odeurs de frangipanier, on croise avec ravissement les deux cultures. Fermez les yeux et voyagez ! Mais les connaisseurs ne s’y trompent pas. « Moi qui adore la cuisine indienne, quand je bois leur chai, si je ferme les yeux, je suis dans la rue en Inde ! » souffl e Yann, un client ravi. La petite roulotte (fi xe) a de beaux jours devant elle. Rebecca et Gilda ont des idées plein la tête, et ne comptent pas en rester là avec leur carte. « Au début j’avais trois pages de menu ! » sourit Rebecca. Les amateurs de cuisine indienne auront de quoi régaler leurs papilles, de nouveaux plats seront proposés régulièrement. Les odeurs d’épices devraient encore se déverser sur le parc Brunelet.

Indikitch

Sur le parking OPT du Receiving rue Marcellin-Lacabanne
Du lundi au vendredi de 10 h à 14 h
Tél. : 24 76 27
Facebook : INDI Kitch NC
ind02



Partager :