fbpx
     

La cuisson vapeur Diététique et goût avant tout

Partager :

Ni fade ni compliquée, la cuisson à la vapeur permet de conserver toutes les qualités nutritionnelles des aliments. Le principe est simple : il suffit de faire bouillir un liquide et de poser par-dessus un panier dans lequel sont disposés viandes et légumes.

 

La cuisson vapeur regorge non pas d’eau mais d’avantages ! Extrêmement saine, elle permet de conserver une bonne partie des vitamines, des minéraux et autres trésors nutritionnels que renferment les aliments. Facile à mettre en oeuvre, elle est aussi très light puisqu’elle ne nécessite aucune matière grasse. Autre bon point qui ravira les étourdis : il est strictement impossible de faire brûler ce que l’on cuit à la vapeur, puisque la chaleur saisit les mets de façon uniforme, sans les agresser. Bref, la cuisson vapeur n’a que des qualités ! Et si celles-ci sont trop souvent boudées par les marmitons, c’est peut-être justement parce qu’elle pâtit de son côté trop diététique qui l’associe à l’idée de régime. Pourtant, on peut tout cuire (ou presque) à la vapeur et même s’autoriser quelques fantaisies !

Quels aliments ?

Carottes, courgettes, aubergines, navets, vous pouvez tout mettre dans un panier vapeur, à condition de respecter les temps de cuisson car tous ne cuisent pas à la même vitesse. Une pomme de terre ou une carotte cuiront beaucoup plus longtemps qu’une courgette ou des haricots verts. Le foie gras, le poisson, la volaille ainsi que les viandes blanches peuvent aussi être concoctés à la vapeur. Ils garderont ainsi tout leur moelleux. Par contre, les viandes rouges et toutes les recettes à base de pâte brisée, feuilletée ou fi lo sont à bannir. La viande serait fade et les pâtes ramollies. La vapeur est idéale aussi pour les fl ans (salés comme sucrés), les oeufs cocotte et pour les raviolis asiatiques à pâte molle (on les appelle d’ailleurs des bouchées vapeur). Plus surprenant encore, lancez-vous dans la cuisson du riz ! La vapeur apporte une chaleur douce et un moelleux qui préserveront toutes les qualités du grain. Il faudra simplement le faire tremper dans l’eau pendant une heure avant de le mettre dans le panier une vingtaine de minutes. Le plus de la cuisson à la vapeur, c’est la vapeur elle-même que vous pouvez aromatiser à votre gré ! Il suffi t de rajouter à l’eau zestes d’agrumes, épices, herbes, bouillon cube et autres parfums délicats qui donneront tout leur goût à l’étage au-dessus ! Vous l’aurez compris, sucrés comme salés, tous vos petits plats peuvent se préparer au cuit-vapeur. Un seul conseil : veillez à ne pas faire cuire ensemble des aliments qui ne s’accordent pas, car leurs saveurs pourraient se mélanger.

vapeur02

Les ustensiles

Il existe différents types d’ustensiles pour réaliser cette cuisson saine et diététique. Le plus commun et le plus pratique est le cuit-vapeur classique, composé d’un récipient chauffant en bas et de différents compartiments superposés qui, grâce à leur fond tamisé, permettent à la vapeur de circuler. On peut également utiliser un couscoussier. Assez pratique, il permet de réaliser de nombreuses recettes mais s’avère toutefois un peu encombrant ! Grand classique de la cuisson au four, la papillote s’adapte aussi à la cuisson vapeur. Il suffi t pour cela de placer tous les aliments enveloppés hermétiquement dans du papier sulfurisé ! Enfi n, en version asiatique, le panier en bambou permet avec sa petite taille de ne cuire que de petites quantités. Il est déconseillé de superposer plus de trois paniers. En revanche, ils seront du plus bel effet au moment de procéder au service. Derniers conseils : veillez à ce que l’eau ne touche pas le panier contenant les aliments et placez éventuellement un papier sulfurisé sous votre préparation pour qu’elle n’accroche pas.

Filet de veau au miel de cannelle

Filet de veau au miel de cannelle

INGRÉDIENTS Pour 4 personnes :

- 160 g de veau
- 2 navets blancs taillés en fines tranches
- 4 fi gues séchées taillées en fines tranches
- 2 c. à soupe de ciboulette fraîche
- 3 c. à soupe de miel
- 2 c. à soupe d’huile de noix
- 2 pincées de cannelle
- 1 c. à café d’estragon frais ciselé
- 4 tranches de jambon de Paris
- 2 pincées de poivre
- 1 c. à soupe de crème fraîche légère
- Poivre et sel

PRÉPARATION

1. Faites mariner les navets dans un peu d’huile avec la ciboulette. Assaisonnez de sel et de poivre.
2. Dans le panier, introduisez les légumes en rosace en plaçant la fi gue au centre.
3. Mélangez le miel, l’huile, la cannelle, le poivre et l’estragon.
4. Aplatissez le fi let de veau et badigeonnez de la préparation miel/huile.
5. Roulez le fi let de veau et enroulez-le dans le jambon. Ficelez.
6. Mettez à cuire à la vapeur 15 minutes.
7. Au moment du service, nappez les légumes de crème fraîche et le veau de miel tiède et d’huile de noix.



Partager :