fbpx

  • Accueil
  • Psycho
  • La sexualité sacrée : une fusion entre le corps et l’âme

La sexualité sacrée : une fusion entre le corps et l’âme

La sexualité sacrée : une fusion entre le corps et l’âme

La sexualité permet d’atteindre l’extase spirituelle au-delà du plaisir physique qu’elle procure. Sans être adepte du tantra ou du taoïsme, vous pouvez expérimenter cette dimension sacrée où tous les sens sont sublimés. Une pratique qui peut rebooster votre couple.

 

« Selon moi, la sexualité est un pilier de l’évolution de tout être humain et permet de se découvrir, appuie Laurence Pitel, professeure de Hatha Yoga et animatrice à l’éveil du féminin sacré. Elle présente certes différents aspects : physique, psychologique, émotif et enfi n spirituel qui a trait à la sexualité sacrée. »

Quand on parle de sexualité sacrée, on parle d’une sexualité qui fusionne le corps, le coeur et l’âme en conscience basée sur la respiration, le respect et dans laquelle deux êtres vont se rencontrer et atteindre l’extase spirituelle. « Il faut savoir que dans chaque femme et dans chaque homme existent un pôle féminin et un pôle masculin, l’union se fait déjà à l’intérieur. Dans une sexualité sacrée, deux êtres polarisés yin yang, deux énergies complémentaires, se rencontrent en une communion totale, commente Laurence Pitel. Chez la femme, l’énergie part du coeur pour aller vers le sexe et chez l’homme elle part du sexe pour aller vers le coeur. Il y a cette recherche de faire remonter cette énergie sexuelle vers quelque chose de plus grand, de plus beau, vers l’union sacrée », ajoute-t-elle.

Les cinq sens en éveil

La sexualité sacrée est accessible à tous. Sans être de grands mystiques, sans pratiquer le tantra ou le taoïsme, tout le monde peut intégrer une dimension sacrée à ses ébats. Les partenaires qui pratiquent une sexualité sacrée explorent, découvrent et adaptent leurs ébats guidés par leurs sensations. Pour y parvenir, quelques conseils peuvent être toutefois utiles. Tout d’abord avoir du temps et donner rendez-vous à votre partenaire. Auparavant, prenez soin de vous, de votre corps. Préparez dans la pièce une ambiance douce, visuelle, sonore et olfactive. Utilisez des bougies ou des lumières tamisées, mettez de la musique. « On accorde de l’importance aux préliminaires donc pas de précipitation, on pratique le slow sexe, les massages, les caresses. Tous les cinq sens sont en éveil, sublimés avant et pendant l’acte sexuel », souligne Laurence Pitel. Par le regard, on communique sans un mot notre désir à notre partenaire. L’ouïe permet d’écouter sa respiration, celle de l’autre, les coeurs qui battent la chamade. L’odorat est aussi sollicité par le parfum qui se dégage de l’être aimé. On goûte par les baisers les saveurs de son partenaire. Les caresses et les baisers sont prodigués avec attention et respect. Les corps s’entrelacent. Les partenaires ne font plus qu’un. La frontière n’existe plus. L’excitation grandit doucement. « Le chemin qui conduit vers un état d’extase intense et spirituel est merveilleux, magique, hors du temps », indique Laurence Pitel. Le couple peut parvenir alors à une harmonie sexuelle parfaite, libérée des contraintes extérieures.

« Pour vivre une sexualité sacrée, il faut avoir une confi ance absolue en son partenaire car on est dans l’authenticité », appuie Laurence Pitel. Cette autre forme de sexualité peut rebooster des couples qui sont ensemble depuis longtemps et dont la libido est un peu en berne ou routinière. Ils peuvent ainsi se redécouvrir.

sex01


CONTACT : Renseignements auprès de Laurence Pitel, tél. : 98 81 30. Un stage de féminin sacré de 4 jours est organisé à Poé, le 11 septembre.

 

« Selon moi, la sexualité est un pilier de l’évolution de tout être humain et permet de se découvrir, appuie Laurence Pitel, professeure de Hatha Yoga et animatrice à l’éveil du féminin sacré. Elle présente certes différents aspects : physique, psychologique, émotif et enfi n spirituel qui a trait à la sexualité sacrée. »

Quand on parle de sexualité sacrée, on parle d’une sexualité qui fusionne le corps, le coeur et l’âme en conscience basée sur la respiration, le respect et dans laquelle deux êtres vont se rencontrer et atteindre l’extase spirituelle. « Il faut savoir que dans chaque femme et dans chaque homme existent un pôle féminin et un pôle masculin, l’union se fait déjà à l’intérieur. Dans une sexualité sacrée, deux êtres polarisés yin yang, deux énergies complémentaires, se rencontrent en une communion totale, commente Laurence Pitel. Chez la femme, l’énergie part du coeur pour aller vers le sexe et chez l’homme elle part du sexe pour aller vers le coeur. Il y a cette recherche de faire remonter cette énergie sexuelle vers quelque chose de plus grand, de plus beau, vers l’union sacrée », ajoute-t-elle.

Les cinq sens en éveil

La sexualité sacrée est accessible à tous. Sans être de grands mystiques, sans pratiquer le tantra ou le taoïsme, tout le monde peut intégrer une dimension sacrée à ses ébats. Les partenaires qui pratiquent une sexualité sacrée explorent, découvrent et adaptent leurs ébats guidés par leurs sensations. Pour y parvenir, quelques conseils peuvent être toutefois utiles. Tout d’abord avoir du temps et donner rendez-vous à votre partenaire. Auparavant, prenez soin de vous, de votre corps. Préparez dans la pièce une ambiance douce, visuelle, sonore et olfactive. Utilisez des bougies ou des lumières tamisées, mettez de la musique. « On accorde de l’importance aux préliminaires donc pas de précipitation, on pratique le slow sexe, les massages, les caresses. Tous les cinq sens sont en éveil, sublimés avant et pendant l’acte sexuel », souligne Laurence Pitel. Par le regard, on communique sans un mot notre désir à notre partenaire. L’ouïe permet d’écouter sa respiration, celle de l’autre, les coeurs qui battent la chamade. L’odorat est aussi sollicité par le parfum qui se dégage de l’être aimé. On goûte par les baisers les saveurs de son partenaire. Les caresses et les baisers sont prodigués avec attention et respect. Les corps s’entrelacent. Les partenaires ne font plus qu’un. La frontière n’existe plus. L’excitation grandit doucement. « Le chemin qui conduit vers un état d’extase intense et spirituel est merveilleux, magique, hors du temps », indique Laurence Pitel. Le couple peut parvenir alors à une harmonie sexuelle parfaite, libérée des contraintes extérieures.

« Pour vivre une sexualité sacrée, il faut avoir une confi ance absolue en son partenaire car on est dans l’authenticité », appuie Laurence Pitel. Cette autre forme de sexualité peut rebooster des couples qui sont ensemble depuis longtemps et dont la libido est un peu en berne ou routinière. Ils peuvent ainsi se redécouvrir.

sex01


CONTACT : Renseignements auprès de Laurence Pitel, tél. : 98 81 30. Un stage de féminin sacré de 4 jours est organisé à Poé, le 11 septembre.