• Femmes
  • Santé
  • Les crunchs, un exercice à bannir de vos séances

Les crunchs, un exercice à bannir de vos séances

Qui n’a jamais rêvé d’arborer de belles tablettes de chocolat sur un ventre merveilleusement plat ? Hélas, la quête du corps parfait est semée d’embûches. En matière d’exercices physiques, les crunchs font sans aucun doute partie des erreurs les plus fréquemment commises en salle de sport.

 
Pour les néophytes, les crunchs consistent en une série de flexions du torse vers l’avant, destinées à muscler la sangle abdominale. Un tel travail permet de renforcer la compression des viscères entre la paroi abdominale et la colonne vertébrale, qui ont tendance à glisser vers l’avant en cas de surpoids ou de manque de tonus musculaire. À ce titre, ces exercices sont très prisés par celles et ceux qui aspirent à un ventre plat et tonique, digne d’être exhibé sur la plage en été. Outre ce simple objectif esthétique, d’autres sportifs amateurs y voient un moyen de réduire leurs douleurs lombaires : les crunchs sont en effet réputés pour leur action bénéfique sur les muscles spinaux et restent recommandés par les kinésithérapeutes comme par les ostéopathes.

En dépit de cette bonne réputation, l’exercice offre des résultats plus que mitigés et, à terme, peut avoir un impact néfaste sur votre santé musculaire.

Une activité contre-productive et dangereuse

Tout d’abord, les crunchs n’auront aucun des résultats escomptés sur votre silhouette si vous ne commencez pas par prendre garde à votre alimentation. Travailler ses abdominaux des heures durant, à raison de plusieurs séances par semaine, est inutile si vous continuez à manger en trop grandes quantités, trop gras ou trop sucré. Sans un régime approprié, vous n’avez aucune chance de perdre ces petits bourrelets qui vous font tant pester… Ensuite, et c’est bien là son plus grand problème, cette activité physique exerce une flexion non naturelle sur votre colonne vertébrale et une pression difficile à supporter pour les viscères, poussés vers le bas et l’avant du corps. En somme, ceux-ci continuent de glisser vers l’avant, vous empêchant d’obtenir le bidon de béton tant désiré. En outre, le fait de bloquer les pieds durant l’exercice sollicite grandement les vertèbres lombaires, contraintes à être tiraillées vers l’avant. De ces mouvements pour ainsi dire contre-nature peut résulter une aggravation des douleurs dorsales.

 

plank

 

Pour des abdominaux d’acier assurés et sans risque, il est davantage conseillé d’opter pour des exercices de gainage, qui vous permettront de travailler en profondeur les muscles du tronc, le grand droit, les transverses et les obliques, tout en améliorant la tonicité de votre dos.