Myopie comportementale : Comment l’éviter ?

En vingt ans, le nombre de personnes atteintes de myopie a considérablement augmenté dans les pays industrialisés. À tel point que certains scientifiques évoquent même un « myopia boom ». En cause, le changement de nos habitudes de vie. Explications…

 

Ce défaut de la vision qu’on appelle la myopie toucherait en France 39 % de personnes. Certains pays, notamment en Asie, ont même subi, en quelques décennies, une véritable « épidémie » de myopie : dans certaines régions d’Asie, celle-ci touchait ainsi près de 80 % de la population en 2012. Si la myopie classique est la résultante d’une prédisposition génétique observable dès la naissance, on a vu apparaître, depuis quelques années, une autre forme de myopie « acquise », développée plus tardivement, vers l’âge de 12 ans, sous l’effet de certaines conditions. Quels réflexes adopter pour se prémunir contre cette myopie dite « comportementale » ? On vous explique…

C’EST FOU CE QUE C’EST FLOU !

Qu’elle soit d’origine héréditaire ou acquise, la myopie est un défaut de la vision qui se caractérise par une difficulté à voir nettement les objets éloignés, tandis que la vision de près est bonne. C’est la forme même de l’oeil qui provoque cette difficulté d’accommodation : parce qu’il est trop long, la distance entre la cornée et la rétine est anormalement importante. Au lieu de se focaliser sur la rétine pour former une image nette, les rayons se focalisent alors à l’avant de cette dernière, qui perçoit une image floue.

HÉRÉDITAIRE OU ACQUISE ?

La forme de l’oeil fait partie du patrimoine génétique légué par nos parents. En ce sens, la myopie classique est un défaut visuel d’origine héréditaire, qui apparaît très tôt dans l’enfance. Mais une autre forme de myopie, acquise cette fois, peut survenir beaucoup plus tard, vers l’âge de 12 ans, chez les adolescents usant et abusant d’écran. En cause, cette fois, non pas la forme de l’oeil mais un excès de tonus des muscles ciliaires, trop sollicités, qui engendre une diminution de la courbure du cristallin et provoque ainsi une myopie « environnementale ». Mais d’autres facteurs pourraient également être en cause dans cette explosion de myopie tardive. Certaines pistes comme une alimentation trop sucrée, un manque d’exposition à la lumière naturelle ou une trop grande sédentarité sont ainsi très sérieusement explorées par la communauté scientifique.

DES MESURES DE PRÉVENTION

Si la myopie d’origine génétique n’est guère réversible (sauf correction chirurgicale), la myopie acquise peut en revanche être prévenue ou combattue par des mesures de prévention simple. Dès l’enfance, mais également à tout âge, pratiquez régulièrement des activités physiques extérieures pour équilibrer le temps consacré à la vision de près et de loin. Lorsque vous utilisez un écran, efforcez-vous de prendre une pause toutes les 20 minutes. Si un défaut de vision est diagnostiqué, portez les lunettes ou les lentilles correctives prescrites par votre ophtalmologiste.

LES ADULTES AUSSI !

Si la myopie comportementale frappe de plus en plus nos adolescents avides de smartphones, tablettes et autres écrans, elle peut également apparaître chez des sujets adultes qui travaillent sur ordinateur, à un âge où ils sont plus généralement concernés par la presbytie. Les conseils de prévention évoqués plus haut sont donc tout aussi valables pour les grands geeks que pour les petits !